Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 juillet 2010 1 05 /07 /juillet /2010 11:24

LA PASSERELLE DE LA GARE…

Nous sommes le Samedi 15 Aout 2009, le chantier d’assemblage de la passerelle se déroule normalement. La pose du premier tablier terminée, les ouvriers entreprennent la pose du second tablier : Un grand bruit, l’ensemble s’effondre. Un ouvrier, père de famille, succombe à ses blessures.

Le temps a passé, ses collègues de travail ont souhaité réaliser un devoir de mémoire en apposant une plaque du souvenir sur l’un des piliers de l’ouvrage d’art.

La mise en service du pont à peine réalisée, nos amis tagueurs se chargent de défigurer l’ouvrage. Souhaitons que la plaque commémorative visible par TOUS fasse prendre conscience à chacun que ce lien inter quartier mérite le respect.      plaque passerelle 02juilet2010

Partager cet article
Repost0
29 juin 2010 2 29 /06 /juin /2010 18:23

LA VILLE d’ETAPLES privée de ses terrains à bâtir?

Le  transfert de compétences communales au profit de la CCMTO ou de sociétés privées restreint le champ d’action du conseil municipal notamment en matière d’aménagement du territoire.

          Dès 1995, pour faire face aux difficultés financières la municipalité flambe l’espace foncier irremplaçable : un lotissement n’est pas achevé qu’un autre démarre, depuis 1995 la construction de logements s’est intensifiée. Le déséquilibre social ne s’est pas amélioré, l’appauvrissement de la cité s’aggrave et le construire plus pour amener plus de contribuables n’a pas inversé la tendance : 75% de la population ne paie toujours pas d’impôts.

 Les révisions successives du Plan Local d’urbanisme ont amplifié la dilapidation foncière et font les ‘’choux gras’’ des sociétés HLM. Depuis la révision générale embrouillée et laborieuse du PLU en 1995 et l’opacité de la révision simplifiée des documents d’urbanisme de 2010, les Etaplois sont bernés. Les débats publics sur ces sujets sont escamotés, la réalité est tronquée.

Aujourd’hui, c’est OPALOPOLIS qui préoccupe les édiles.

 Le conseil municipal adoptera très vraisemblablement la modification simplifiée du PLU et abandonnera au Président de la CCMTO et Maire du Touquet l’aménagement de cette partie du territoire étaplois.

Ø La révision du PLU n’est pas achevée, le commissaire enquêteur n’a pas rendu ses conclusions. Qu’importe, le Maire du Touquet, Président de la CCMTO, Député et comme il le rappelle régulièrement PROFESSEUR DE DROIT bafoue les documents d’urbanisme étaplois. Notre ami ordonne des travaux de terrassement sur la future emprise d’Opalopolis sans autorisation préalable. Coût de l'opération 91000€  à la charge de la CCMTO: pour quelle utilisation? 

Ce petit détail met en évidence le comportement ambigu du Président de la CCMTO et démontre sa volonté de main mise sur le foncier étaplois.  

Ø Pour le Président de la CCMTO, la banlieue du Touquet se situe forcément sur la rive droite de la canche. Ne s’efforce-t-il pas, gentiment, de faire capoter le projet étaplois de résidence pour saisonniers afin de se l’approprier !

En conclusion, les règlements d’urbanisme s’appliquent-ils à tous avec impartialité ?

Il apparait que non !  Le Président de la CCMTO s’autorise des fantaisies en zone 2AUB. Par contre un chef d’entreprise construisant son atelier en zone artisanale commet quelques irrégularités par rapport à la réglementation de la zone : il est verbalisé !

Deux poids, deux mesures ! Que vous soyez élu ou simple citoyen : le droit ne devrait-il pas avoir la même signification ?opalopolis vue de trépied

DEMAIN, LE POUMON VERT D''ETAPLES LAISSERA LA PLACE A LA ZAC DES PRES ET A OPALOPOLIS!!!

Partager cet article
Repost0
23 juin 2010 3 23 /06 /juin /2010 14:10

arrete gens du voyage 2

Vous avez commenté l’article ‘’Incroyable…’’, comme vous le soulignez il y a deux poids deux meures. Hé oui, ils sont là et bien là nos voyageurs.

Si par hasard, vous omettez de régler dans les délais impartis votre facture d’eau : La société Véolia s’empresse de vous adresser un rappel, d’appliquer une pénalité de 12% et vous menace d’interrompre la fourniture de l’eau.

          Pour nos amis du voyage, pas de problème, la distribution de l’eau est gratuite. Ils ouvrent une bouche incendie ou se raccordent au système d’arrosage des espaces verts de la commune. Dans ces conditions, inutile de s’étonner de les voir chaque jour briquer leurs jolis véhicules.

          Cependant, l’injustice révoltante : c’est l’exonération de la taxe d’assainissement qui pour les Etaplois représentent 50% du montant total de la facture Véolia. Mais le scandale est ailleurs, la commune vérifie la conformité du réseau d’assainissement de chaque habitation et elle impose la réalisation de travaux lorsqu’une non-conformité est constatée, si ceux-ci ne sont pas réalisés : des pénalités sont appliquées. Pour nos compagnons du voyage pas d’angoisse, il leurs suffit de placer les tuyaux d’évacuation dans les avaloirs d’eaux pluviales...           

 Que dire pour l’électricité : pour nos copains du voyage il leurs suffit d’ouvrir les coffrets électrique, d’effectuer un branchement pirate et l’affaire est entendue. Essayer de faire de même…

Et de la taxe d’enlèvement des ordures ménagères…

          L’eau, l’assainissent, l’électricité et la taxe des ordures ménagères sont des charges que nous devons acquitter en totalité quelque soit nos revenus. Ils sont nombreux les Etaplois à se serrer la ceinture afin d’honorer leurs factures. Dans le même temps une minorité, qui dispose naturellement de droits mais qui oublie souvent ses devoirs, échappe à toutes redevances.

          Pourquoi et comment Etaples est-il en quelques années devenu la plaque tournante des gens du voyage ? La négligence des élus, le laxisme des services ou le transfert précipité de compétences vers la CCMTO …

Vous me demandez : Que font les élus ?  Ils sont élus…   

Partager cet article
Repost0
20 juin 2010 7 20 /06 /juin /2010 15:31

DSCF0217

 C’EST INCROYABLE, INADMISIBLE ! Autant de fric dépensé pour rien (683000€ ont été engloutis dans cette réalisation). Ils font ce qu’ils veulent est personne ne dit rien.                                                                         

Cette réflexion vous l’avez surement entendue. Elle concerne les gens du voyage.

Soyons rassurés le Maire a pris toutes les dispositions : Un arrêté municipal du 04 Juin 2010 précise qu’à partir du 15 Juin 2010 le stationnement des gens du voyage est interdit sur le l’ensemble du territoire sauf sur l’aire d’accueil ‘’sous les bergeries’’. Malgré toute cette énergie, rien ne bouge ! Les gens du voyage ont envahi le parking ‘’Maréis’’. ETONNANT… Pas tant que cela.

Le Député Maire du Touquet mis à mal par son conseil municipal oublie qu’il est aussi le Président de la CCMTO. Les moyens de gestions de l’aire de passage, propriété de Mer et terre d’Opale, ne sont toujours pas mis en place. Et même si ce travail administratif était réalisé, cela ne changerait rien à la situation : Les gens du voyage resteront ancrés au parking ‘’Maréis’’.

Ce beau parking, vide le reste de l’année, est la propriété du CONSEIL GENERAL du PAS DE CALAIS. Il appartient au président du CG 62 de demander l’expulsion des gens du voyage… Il semble que celui-ci ne soit pas très enthousiaste à l’idée de demander l’application de la procédure.

Les gens du voyage disposent encore de nombreux beaux jours devant eux…

Dans l’euphorie de l’ouverture du centre de la pêche, l’ancienne majorité a laissé faire les conseillers généraux sans se soucier de l’avenir. Le conseil municipal d’aujourd’hui aura-t-il la volonté d’en tirer les conséquences…DSCF0232

Partager cet article
Repost0
8 juin 2010 2 08 /06 /juin /2010 11:30

 

Le dossier de révision simplifiée du PLU soumis à l'enquête publique cache la réalité . La réunion publique du 03 Juin 2010 en est la démonstration, il n'a échappé à personne que le contenu du dossier PLU n'avait que très peu d'importance, les élus ont fait en sorte qu'il soit impossible de poser des questions sur le fond .

L'aménagement d' Opalopolis a monopolisé l'ensemble de la soirée . Il apparaît très clairement que ce dossier a mobilisé de nombreux moyens et beaucoup d'énergie . Il est probable qu'à ce stade le programme ne peut plus être abandonné . Il faut coûte que coûte réaliser le parc d'activité dont les études et les documents du PLU sont financés et conçus par l'aménageur . De ce fait il y a conflit d'intérêt; l'impartialité ne peut pas être garantie! L'article L123-6 du code de l'urbanisme ne stipule-t-il pas que les documents d'urbanisme sont élaborés à l'initiative et sous la responsabilité de la commune ?

La procédure d'enquête publique arrive tardivement, elle apparaît comme un exutoire pour la population et une dérobade pour les élus .

Dans ces conditions, est-il utile de s'offusquer de l'exaspération exprimée par un étaplois!

Le Maire et le Président de la CCMTO(nous pouvons d'ailleurs nous interroger sur le bien fondé de sa présence) se devaient de le laisser s'exprimer et d'écouter la totalité des propos . Même si cette prise de parole pouvait agacer les élus et le maire en particulier .

Pour les promoteurs, le parc d'activité permet de donner du travail aux ETAPLOIS .Dans l'exposé d'Adévia, les créations d'emplois locaux envisageables liés au projet ne sont pas répertoriées .

Mettre sur la place publique l'arrivée de 1500 emplois n'est qu'une hâblerie destinée à jeter l'opprobre sur ceux qui émettent un avis différent .

L'intervention, intolérable d'un chef d'entreprise présent dans la salle, devait faire réagir le Président de la CCMTO, le Maire ou les élus de la majorité et de l'opposition(s) . Bizarrement, c'est le silence du pouvoir qui s'est imposé . . .

Les Etaplois devront-ils rester inscrits au chômage ?

Enfin, l'utilité de ce projet n'est pas démontrée, les dimensions économiques, sociales et écologiques ne sont pas vérifiées .

L'enquête publique dans son application se révèle un ALIBI DEMOCRATIQUE qui servira tout ''naturellement'' à donner un avis favorable malgré les imperfections du dossier qui pourraient aboutir à la probable illégalité de la procédure selon le directeur départemental des territoires et de la mer .

Partager cet article
Repost0
4 juin 2010 5 04 /06 /juin /2010 15:15

 

Le jeudi 03 juin 2010, le maire a convié la population à une réunion publique d'information sur la révision simplifiée du PLU . Une cinquantaine de personnes ont répondu à cette invitation .

Le document du PLU aura été le grand perdant de cette soirée . Pouvait- il en être autrement ? Assurément, non!

Le Maire d'Etaples n'a pas maitrisé les débats . La soirée s'est transformée en opération de séduction animée par le Président de la CCMTO, Adévia et Boulanger .

Les trois heures de réunion ont été consacrées à l'exposé du contenu du parc Opalopolis .

Ce projet fort attrayant semble disproportionné par rapport à la réalité économique et aucune étude de faisabilité et de prospective ne permet d'envisager sa réussite .

Le taux de chômage important avancé par le Président de la CCMTO n'a pas convaincu un industriel présent dans la salle . Ce chef d'entreprise s'étonne que le projet ne comporte aucun volet formation . Pour ce patron: ''il n'est pas question de recruter des chômeurs ni de procéder au débauchage du personnel de Valéo'' . Le propos est clair! Le personnel qualifié sera recruté à l'extérieure d'Etaples, la conséquence immédiate sera l'aggravation des inégalités sociales de notre territoire .

Alors, n'en déplaise au Maire, lorsque le conseil municipal aura adopté la révision simplifiée du PLU, comme pour la ZAC de Prés,la ville d'Etaples aura abandonné la gestion du patrimoine foncier et de l'aménagement de la zone industrielle, Pardon, ''du parc d'activité économique'', à Adévia . Les élus étaplois ne pourront plus influer sur les évènements .

Le paysage est un élément important de la qualité de la population il constitue un milieu de bien être social . Avant de procéder au vote les élus sont en mesure de s'interroger sur les enjeux et d'exiger des réponses du maire .

Nous devons tous, propriétaire foncier et agriculteurs garder en mémoire que les décisions d'aujourd'hui peuvent demain provoquer des catastrophes naturelles . img232

Partager cet article
Repost0
15 mai 2010 6 15 /05 /mai /2010 19:01

 

Après avoir superbement ignoré la révision générale du Plan Local d'Urbanisme(PLU) engagée depuis le 19 Octobre 2006 et abandonné dans les couloirs de la mairie le plan d'Aménagement et de Développement Durable(PADD) , le conseil municipal étaplois du 10 Juillet 2009 prescrit une nouvelle révision simplifiée du PLU afin d'intégrer, une fois de plus, dans les documents d'urbanisme le projet Opalopolis . Dans l'exposé des motifs, les motivations sont la croissance économique, cette préoccupation est tout à fait louable, et le développement du logement . Ces propos sont repris par les majorités successives depuis 1995 … Les révisions répétées des documents d'urbanismes sont, me semble-t-il, le manque de réflexions d'un aménagement équilibré du territoire communal .

Je doute de la nécessité d'urbaniser dans l'urgence 102 hectares en direction du développement économique, il reste sur la zone du Valigot plusieurs hectares disponibles qui ont été expropriés il y a une vingtaine d'année par la chambre de commerce et d'industrie de Boulogne sur mer .

La notion de développement durable évoqué dans les documents est conjecturale,en effet le projet prévoit l'éradication de 90 hectares de terre agricole . Elles font partie de la Zone Naturelle d'Intérêt Écologique Faunistique et Floristique(ZNIEFF) . La commission départementale de la nature, des paysages et des sites a émis un avis défavorable à la modification du PLU en Novembre 2007 .

Le traitement des eaux pluviales et des eaux usées est rapidement évoqué dans l'article UEo-4 . Le périmètre retenu se situe en zone humide identifiée par le conservatoire des sites naturels dans le cadre de l'inventaire du programme d'action 2003-2004, il est partiellement ''artificialisé''(les terrains Axial) et répertorié dans les limites de la crue centennale de la Canche . Il serait nécessaire de compléter le dossier par des études hydraulique,paysagère et urbanistique approfondies .

La commune d'Etaples est une commune littorale, je suis surpris que le dossier d'Évaluation des Incidences de Plans et des Programmes sur l'Environnement(EIPPE) ne figure pas dans le dossier .

Selon les protagonistes du projet , celui ci doit être ''un espace européen idéal pour la création et le développement d'activités innovantes et porteuses d'avenir'' . Aucun chapitre du document ne fait référence à cette ambition . Une étude de prospective permettrait d'identifier les enjeux et les axes de développement prioritaires et de définir les besoins en formation . Sans ces outils, il y a un risque d'aggravation des inégalités sociales qui existent au sein de la commune .

Le bilan financier prévisionnel manque au dossier . Bien sur, une concession publique d'aménagement est attribuée à ADEVIA .

Le compte rendu d'activité au concédant par ADEVIA de septembre 2009 et approuvé par les délégués de la CCMTO prévoit que l' équilibre financier est atteint avec l'urbanisation de 212 hectares . Le projet ne mentionne l'aménagement que de 102 hectares . Cette anomalie porte une atteinte grave à la sincérité du projet soumis à l'enquête publique .

Le maire d'Etaples et le Président de la CCMTO argumenteront, peut être, que le risque financier revient au concessionnaire . Sauf que l'article 22, règlement final de l'opération précise: ''Si, au contraire, les comptes définitifs sont déficitaires, le déficit sera à la charge du concessionnaire, sauf si ce déficit est imputable à des modifications d'opérations décidées par la collectivité publique cocontractante'' .

En conclusion, le développement économique est une nécessité, ce n'est pas le spectacle qui doit être visé, mais seulement l'efficacité .Promettre 1000 emplois avec cette révision du PLU est fantaisiste, cette affirmation ne s'appuie sur aucune étude de faisabilité .

Le conseil municipal peut penser qu'il dispose du devoir d'assurer le développement économique de la CCMTO en acceptant la révision du PLU dont il possède l'entière responsabilité . Celui ci ne doit pas se faire au détriment du patrimoine foncier des ETAPLOIS .

 

Partager cet article
Repost0
26 mars 2010 5 26 /03 /mars /2010 12:59

Si vous n'êtes pas branché internet, si vous ignorez le tableau d'affichage de la mairie; il vous est impossible d'être informé
de l'avis AU PUBLIC: REVISION SIMPLIFIEE DU PLU .  Le dossier est mis à disposition du public du jeudi 18 Mars au 19 Avril 2010, chacun peut 
faire connaître ses observations par courrier adressé au Maire ou les écrire sur le registre mis à disposition au service technique . 
Le bilan de concertation devra être approuvé par le conseil municipal .
Ensuite, une enquête publique d'une durée de 1 mois permettra à la
population de s'exprimer .

Partager cet article
Repost0
25 mars 2010 4 25 /03 /mars /2010 17:31

Une centaine d'Etaplois a assisté à la présentation du programme immobilier de Logis 62.
Ce futur quartier respectueux de l'environnement est conforme au projet présenté par l'ancienne municipalité en 2007 . Le Maire actuel avait décrié avec véhémence le projet . Pourquoi accepter le concept aujourd'hui ?
Cette première tranche propose 50 à 55 parcelles libres de construction, le coût des terrains se situent dans une fourchette de 45000€ à 55000€ . Le type de construction doit répondre à un cahier des charges très stricte qui aura pour incidence une majoration de  30 à 40% du prix au mètre carré construit .
Dans le cadre de la réglementation, des compensations financières pourront être obtenues .
La présentation vidéo est séduisante, cependant, des interrogations subsistent:
         - A qui incomberont les charges d'entretien des espaces verts du Domaine ?
           - La proximité du premier employeur de l'arrondissement peut-il devenir un problème dans le temps ? 
En conclusion, cette programmation ne parait pas correspondre aux attentes des Etaplois .  
img152
  

Partager cet article
Repost0
18 mars 2010 4 18 /03 /mars /2010 18:09

img147Le PADD est une réflexion engagée en 2007 par l'ancienne majorité . Depuis les documents exposés dans les couloirs de la mairie semblent oubliés . En septembre 2008, la majorité d'aujourd'hui réaffirme sa volonté de poursuivre la révision du P.L.U...En juillet 2009, le conseille municipal opte pour une révision simplifiée sur le secteur du projet Opalopolis . A ce jour, le projet paraît piétiner . Pourquoi ? La réflexion n'est pas menée par les élus; les réunions sur le sujet ont lieu en mairie du TOUQUET en comité restreint... Ceci explique, peut-être, le silence anormal du délégué étaplois en charge du développe économique .

carnaval 007En Février 2010, le rond point inachevé d'Opalopolis est inauguré en présence d'un beau parterre de personnalité . Les bons mots (symbole, porte ouverte, première pierre et garantie de réussite) sont à l'honneur . Aucun orateur n'aura le courage du parler vrai, tous oublieront d'aborder le sujet essentielle: le P.L.U.

Partager cet article
Repost0