Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
30 mars 2020 1 30 /03 /mars /2020 13:56

Pour répondre aux questions sur l’ensemble des mesures mises en place par l’Etat et la Région pour accompagner les entreprises touchées par l’épidémie de COVID-19, vous pouvez communiquer en priorité sur le numéro unique mis en place : 03 59 75 01 00. A ce jour, une cinquantaine d’entreprises du territoire ont contacté ce numéro.

              Dans le but d’offrir une réponse de proximité, le service développement économique de la CA2BM propose d’accompagner les chefs d’entreprise du territoire dans leurs démarches administratives à travers les numéros suivants : 06.58.42.03.33 ou 06.13.36.52.33 (ou par mail : d.delattre@ca2bm.fr).

 Un point d’information régulier est réalisé entre la CA2BM, les services de l’Etat (y compris la DIRECCTE), de la Région et les organismes consulaires (CMAR et CCI) pour décliner au mieux ces dispositifs au niveau local et d’ores et déjà anticiper la reprise d’activité.

              En attendant, prenez soin de vous et de vos proches.

Partager cet article
Repost0
27 mars 2020 5 27 /03 /mars /2020 17:06

TAGADA, TAGADA, VOILA le sheriff, TAGADA, TAGADA, VOILA le sheriff,

C’ETAIT le sheriff, TAGADA, TAGADA, Y’A PLUS PERSONNE…

Étaples, dans les hauts de France, a été la première ville de l’arrondissement de Montreuil à décréter un couvre-feu de 21 h à 5 h afin de faire respecter le confinement.   La vérité, après avoir nié, farouchement, la délinquance sur le territoire étaplois, les rassemblements de petits groupes sur le port et ailleurs, les dégradations, les boites aux lettres cassées et les vitres de voiture brisées, le ‘’sheriff’’ a voulu profiter du ‘’climat anxiogène’’ actuel.

L’occasion était trop belle… Le ‘’sheriff’’ doit faire parler de lui par tous les moyens : La décision est prise, il faut instaurer le couvre-feu.

TAGADA, VOILA le sheriff, C’ETAIT le sheriff, TAGADA, TAGADA, Y’A PLUS PERSONNE… Miracle, le calme est revenu !

Fort de ce succès, le ‘’sheriff’’ va-t-il nous imposer un couvre-feu pour les six années à venir ?

Par contre sur des sujets embarrassants, le ‘’sheriff’’ est moins performant. Interpellé par des parents qui lui font remarquer les coûts élevés pour l’impression des devoirs des enfants, le ‘’sheriff’’ botte en touche et répond vaguement qu’il va en référer à l’académie…  

Pour conclure sur une note positive, l’appel téléphonique au plus de 70 ans est à signaler. La solidarité, en ces temps difficiles, est nécessaire. Il est inutile de faire mousser la chose à des fins de propagande personnelle.

Partager cet article
Repost0
26 mars 2020 4 26 /03 /mars /2020 18:08

Le printemps est arrivé

Comme un papillon léger

Il a décoré les fleurs

De ravissantes couleurs

C’est la chanson du printemps

Passe passera le temps

C’est la chanson du printemps

Qui est le cœur content

Partager cet article
Repost0
24 mars 2020 2 24 /03 /mars /2020 14:21

Il y a les somnambules qui s’octroient l’autorisation de circuler la nuit avec l’idée, peut-être, de capturer le virus à l’aide d’une épuisette à papillons. Pour d’autres, il s’agit de « commettre des petits larcins, des dégradations ». Cette description burlesque prêterait à rire si la situation n’était pas aussi dramatique.

              Perpétuellement en tournée de politique spectacle, l’édile étaplois s’est empressé de prendre deux décisions indispensables à la situation ‘’d’émeute’’ découverte lors de ses errances nocturnes : instaurer le couvre-feu et stopper le marché.

              Surréagir est inutile ! Pendant cette période tragique, il demeure important de rester lucide et de ne pas paniquer.

              Stopper les marchés étaplois est une fausse bonne idée. Il était nécessaire que l’économie maraichère, fruitière, fromagère, bouchère et poissonnière poursuive son activité. Il appartenait à la collectivité de mettre les moyens techniques à disposition afin de tester et d’organiser un véritable marché de fruits et légumes en toute sécurité qui aurait permis, pour demain, de restructurer notre « beau marché » en difficulté.

En cette période de confinement, pour la population vieillissante, le marché restait la seule sortie.

              Reste le plus hilarant ! Le drame que nous vivons, tous, ouvrirait la porte « aux  petits larcins, aux dégradations ». ‘’Plus le mensonge est gros, mieux il passe’’, décidément l’édile étaplois n’est plus à une forfanterie près.

              Les incivilités nocturnes ont progressé depuis plusieurs mois, elles ont toujours été ignorées par la majorité.

              Il est inutile de culpabiliser les Etaplois qui, depuis le début de cette crise sanitaire, font preuve d’un civisme exemplaire. Ils respectent les mesures mises en place… Il est inutile d’en rajouter afin de satisfaire le ‘’M’as-tu vu en action’’.

Partager cet article
Repost0
23 mars 2020 1 23 /03 /mars /2020 14:19

Nous traversons une crise sanitaire majeure dont il faudra tirer les leçons des consignes contradictoires du gouvernement. L’imprévoyance des pouvoirs publics sur cette épidémie est difficilement compréhensible, demain, il faudra rendre des comptes.

Tout va si vite en ce temps de crise que ce qui est vrai à 8 heures, devient aléatoire à midi.  A 18 heures, les déclarations deviennent nulles et non advenues.  

Les couvre-feux, la suppression des marchés pris dans la précipitation sous des prétextes très discutables ne règleront pas les difficultés sanitaires du moment.  

Un cabinet médical isolé est mise en place, sur rendez-vous, à la salle de sports Laura Flessel à Etaples.

Celui-ci fonctionne sur rendez-vous en appelant le N° 06 61 34 85 00.  

Nous avons bénéficié de ce service qui fonctionne correctement, une ordonnance est délivrée et un confinement de 14 jours est imposé.

Direction la pharmacie… Stupéfaction, les masques ne sont pas au rendez-vous !

Je suis un béotien en matière de santé. Mais je m’étonne que notre littoral soit délaissé à ce point.

Partager cet article
Repost0
17 mars 2020 2 17 /03 /mars /2020 17:58

Après l’isoloir, le confinement, il faudra, dans le temps, tirer les leçons de ce scrutin.

              Cette élection aurait dû être un moment de rassemblement, il n’en fût rien. Les électeurs ont boudé les urnes, le taux moyen d’abstention se situe au niveau national à 55%, dans le Pas de Calais, c’est 52%. A Etaples l’abstention, grand vainqueur de cette élection, est de 56% !

              La démocratie s’est exprimée, la majorité sortante emporte la mise avec 29% des électeurs inscrits (8102 électeurs inscrits). Soyons bons joueurs honneurs aux vainqueurs ; Mais soyons réaliste !

              La bouffonnerie est sans danger, elle permet les fanfaronnades… Bien sûr, la majorité élus se souviendra des 68%, ce résultat est à relativiser et il ne m’impressionne pas ! Pendant six années, tout en déclarant à tue-tête « J’AIME ETAPLES-SUR-MER »,  elle a insidieusement, appauvrit Etaples. Attendons de voir.

              La gravité du moment réside dans les propos d’Agnès BUZYN parus dans le Monde du 17 Mars 2020 : « Je pense que j’ai vu la première ce qui se passait en Chine : le 20 décembre, un blog anglophone détaillait des pneumopathies étranges. J’ai alerté le directeur général de la santé. Le 11 janvier, j’ai envoyé un message au président sur la situation. Le 30 janvier, j’ai averti Edouard Philippe que les élections ne pourraient sans doute pas se tenir. Je rongeais mon frein. » . Si cela s’avère exact, nous allons tout droit vers un scandale d’Etat. Le Président aurait-il fait preuve d’un grave laxisme.

Partager cet article
Repost0
12 décembre 2019 4 12 /12 /décembre /2019 17:45

Cette réflexion m’est venue à la lecture des comptes rendus du conseil municipal parus dans la presse.

               Au fil du débat, j’avais l’impression que le Pinocchio local mentait, bien sûr, son nez ne s’allongeait pas, mais le rictus qui se dessinait sur son visage en disait plus qu’un long discours.

              Notre Pinocchio local se plaint de devoir faire face à une « stratégie électoraliste » ! Il tente de retourner la situation à son avantage… Qui est en campagne électorale permanente : Pinocchio.

              Vous affirmez que le projet de la rue Maurice Raphaël a été « débattu maintes fois ». Le mensonge des mots est toujours dénoncé par la vérité des actes.

              Les ACTES :

              Le 11 avril 2018, le conseil municipal approuve la sollicitation  de l’EPF au titre d’une mission « conseil et expertise ».

              Le 14 Novembre 2018, l’assemblée communale approuve une participation de 50% soit 10 125€ HT pour une étude de capacité. Le dossier d’étude est remis à la collectivité en Janvier 2019, il ne sera jamais présenté aux élus.  

              Le 09 Décembre 2019, les élus Etaplois sont sollicités afin d’approuver une convention opérationnelle avec l’EPF. Faute d’explications audibles, la délibération est rejetée.

               Sa mauvaise foi, sur ce sujet, est une forme de dévastation subtile et policée, d’apparence sociable qui lui interdit de travailler en équipe. Le Pinocchio local n’accepte que ce qu’il a lui-même décidé.              

Partager cet article
Repost0
10 décembre 2019 2 10 /12 /décembre /2019 10:03

Après trois mois aux abonnés absents, le conseil municipal s’est réuni. A l’ordre du jour 47 délibérations.

              Ambiance délétère lors de l’examen de la convention entre l’Etablissement Public Foncier Nord (EPF) et la commune relative à « l’opération Cinéma de Familles et commerces, rue Maurice Raphaël ». Triste spectacle d’observer l’attitude de Philippe FAIT: il s’empêtre dans ses contradictions, il est incapable de ramener la quiétude nécessaire à la bonne tenue du débat.

              De quoi s’agissait-il : D’acquérir et de démolir des biens vacants.

              Combien ça coûte : 849 529€ dont 325 529€ pour l’achat des biens, 24 000€ pour les frais de gestion. 500 000€ pour les travaux de déconstruction pour ceux-ci l’EPF apporte 400 000€ aux travaux, il reste à la charge de la commune 100 000€.

              Au final, la collectivité s’engage à acheter ou à faire acheter par des tiers le foncier au prix de 449 529€.

              Pourquoi : Mystère ! Le Maire a sciemment dissimulé au conseil municipal le résultat de l’étude de capacité de Novembre 2018, d’un coût 10 125€ HT, confiée au cabinet d’Audit et de conseils Sémaphore expertise de Paris.

La convention, sujet du débat, mentionne que les conclusions de cette expertise ont été validées par la commune. Le conseil municipal n’a  jamais eu de retour sur les résultats de cette analyse ! Le Maire et son 1er Adjoint n’ont pas répondu à cette interrogation…

Autre bizarrerie découverte à la lecture du document, une programmation d’une quinzaine de logements est annoncée sans autre explication…

La discussion tourne au vinaigre. Un vote à bulletin secret est organisé : La délibération est rejetée. Il était si simple, pour le Maire, de reporter la délibération.

              Nous sommes favorables au réaménagement du centre-ville. Néanmoins, Dynamiser, réaménager notre centre-ville n’est pas un bricolage pré-électoral réalisé à la va vite et dans l’opacité. Ce sujet intéresse tous les Etaplois, La conception de notre centre-ville doit faire l’objet d’une large concertation dans la transparence.  Etaples ne peut pas se permettre de rater le réaménagement de son centre et le transformer en un fiasco à l’OPALOPOLIS.

Il est nécessaire de réaliser un avant-projet sommaire d’urbanisme  sur l’îlot délimité par l’impasse de la vignette, les rues de Montreuil, Maurice Raphaël et général Obert avant de prendre une décision.

 

Partager cet article
Repost0
29 novembre 2019 5 29 /11 /novembre /2019 09:45

En Juin 2019, nous avons alerté la CA2BM des nuisances occasionnées par  l’installation des containers enterrés près de l’église, rue du bac à Etaples.

              Les riverains souhaitent la suppression de ces containers qui sont la cause d’importants désagréments visuels à l’entrée d’une église très fréquentée, sanitaire avec une puanteur persistante et la présence de nuisibles constatés par les habitants du quartier.

              Lors de la réunion de Jeudi 28 Novembre 2019 consacrée aux déchets ménagers, le Maire d’Etaples s’est opposé à la suppression des containers.

              Merci de l’indifférence que vous accordez  aux problèmes des riverains.

Copie de le lettre du 20 Juin 2019

A  Monsieur Le Président de la communauté d’agglomération des 2 baies en Montreuillois

Objet : Containers enterrés rue du bac Etaples

Monsieur,

Je me permets de vous interpeller sur les conséquences liées à l’installation des containers enterrés situé près de l’église, rue du bac à Etaples.

En effet, l’utilisation de ces containers dépasse largement la zone d’habitat la plus proche, ces containers sont aussi utilisés par d’autres habitants mais aussi par les commerçants installés sur le marché.

Cet amas de sacs de déchets déposé occasionne d’importants désagréments, tout d’abord visuel à l’entrée d’une église très fréquentée et sanitaire avec la présence d’odeurs et de nuisibles constatés par les habitants du quartier.

A leurs demandes, je vous demanderais de bien vouloir étudier la possibilité de la suppression de ces containers ce qui dans un premier temps apporterait une réponse aux différents problèmes... 

Partager cet article
Repost0
26 novembre 2019 2 26 /11 /novembre /2019 17:14

Je n’en croyais pas mes yeux !

              Qu’elle fut ma stupéfaction lorsque la vulgarité s’est affichée sur l’écran de mon téléphone portable. Il ne s’agissait pas d’une scène du carnaval de Dunkerque mais d’un portrait du Maire d’Etaples.

              Comment est-il possible de se servir d’un évènement national et international pour assouvir cette soif de publicité malsaine.

              « Les violences faites aux femmes » méritaient de la tenue et le respect.

Partager cet article
Repost0