Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 juin 2010 3 23 /06 /juin /2010 14:10

arrete gens du voyage 2

Vous avez commenté l’article ‘’Incroyable…’’, comme vous le soulignez il y a deux poids deux meures. Hé oui, ils sont là et bien là nos voyageurs.

Si par hasard, vous omettez de régler dans les délais impartis votre facture d’eau : La société Véolia s’empresse de vous adresser un rappel, d’appliquer une pénalité de 12% et vous menace d’interrompre la fourniture de l’eau.

          Pour nos amis du voyage, pas de problème, la distribution de l’eau est gratuite. Ils ouvrent une bouche incendie ou se raccordent au système d’arrosage des espaces verts de la commune. Dans ces conditions, inutile de s’étonner de les voir chaque jour briquer leurs jolis véhicules.

          Cependant, l’injustice révoltante : c’est l’exonération de la taxe d’assainissement qui pour les Etaplois représentent 50% du montant total de la facture Véolia. Mais le scandale est ailleurs, la commune vérifie la conformité du réseau d’assainissement de chaque habitation et elle impose la réalisation de travaux lorsqu’une non-conformité est constatée, si ceux-ci ne sont pas réalisés : des pénalités sont appliquées. Pour nos compagnons du voyage pas d’angoisse, il leurs suffit de placer les tuyaux d’évacuation dans les avaloirs d’eaux pluviales...           

 Que dire pour l’électricité : pour nos copains du voyage il leurs suffit d’ouvrir les coffrets électrique, d’effectuer un branchement pirate et l’affaire est entendue. Essayer de faire de même…

Et de la taxe d’enlèvement des ordures ménagères…

          L’eau, l’assainissent, l’électricité et la taxe des ordures ménagères sont des charges que nous devons acquitter en totalité quelque soit nos revenus. Ils sont nombreux les Etaplois à se serrer la ceinture afin d’honorer leurs factures. Dans le même temps une minorité, qui dispose naturellement de droits mais qui oublie souvent ses devoirs, échappe à toutes redevances.

          Pourquoi et comment Etaples est-il en quelques années devenu la plaque tournante des gens du voyage ? La négligence des élus, le laxisme des services ou le transfert précipité de compétences vers la CCMTO …

Vous me demandez : Que font les élus ?  Ils sont élus…   

Partager cet article
Repost0
20 juin 2010 7 20 /06 /juin /2010 15:31

DSCF0217

 C’EST INCROYABLE, INADMISIBLE ! Autant de fric dépensé pour rien (683000€ ont été engloutis dans cette réalisation). Ils font ce qu’ils veulent est personne ne dit rien.                                                                         

Cette réflexion vous l’avez surement entendue. Elle concerne les gens du voyage.

Soyons rassurés le Maire a pris toutes les dispositions : Un arrêté municipal du 04 Juin 2010 précise qu’à partir du 15 Juin 2010 le stationnement des gens du voyage est interdit sur le l’ensemble du territoire sauf sur l’aire d’accueil ‘’sous les bergeries’’. Malgré toute cette énergie, rien ne bouge ! Les gens du voyage ont envahi le parking ‘’Maréis’’. ETONNANT… Pas tant que cela.

Le Député Maire du Touquet mis à mal par son conseil municipal oublie qu’il est aussi le Président de la CCMTO. Les moyens de gestions de l’aire de passage, propriété de Mer et terre d’Opale, ne sont toujours pas mis en place. Et même si ce travail administratif était réalisé, cela ne changerait rien à la situation : Les gens du voyage resteront ancrés au parking ‘’Maréis’’.

Ce beau parking, vide le reste de l’année, est la propriété du CONSEIL GENERAL du PAS DE CALAIS. Il appartient au président du CG 62 de demander l’expulsion des gens du voyage… Il semble que celui-ci ne soit pas très enthousiaste à l’idée de demander l’application de la procédure.

Les gens du voyage disposent encore de nombreux beaux jours devant eux…

Dans l’euphorie de l’ouverture du centre de la pêche, l’ancienne majorité a laissé faire les conseillers généraux sans se soucier de l’avenir. Le conseil municipal d’aujourd’hui aura-t-il la volonté d’en tirer les conséquences…DSCF0232

Partager cet article
Repost0
17 juin 2010 4 17 /06 /juin /2010 13:12

tribune stade guilly

 

La saison sportive est terminée, la presse s’est faite l’écho d’un éventuel passage de relais du président sans préciser qui pourrait le saisir. La seule probabilité envisageable : se succéder à lui-même. Cette tactique lui permet d’afficher sa modestie légendaire et ses contradictions.

Le départ des meilleurs éléments étaplois vers d’autres clubs est regrettable mais compréhensible (Ribéry serait-il devenu un grand professionnel s’il était resté au chemin vert). Au lieu de polémiquer, de se lamenter sur le sujet et de désigner un bouc émissaire, le comité directeur devrait élaborer un projet sportif équilibré capable de rassembler l’ensemble des licenciés et de susciter l’adhésion des parents des jeunes joueurs. Personne ne souhaite la relégation de l’équipe A au niveau inférieur. Les joueurs souhaitent seulement plus d’équité en particulier pour les jeunes.

             Il est rassurant de constater que les Etaplois s’interrogent sur les incidences financières pour la commune de disposer d’un club évoluant en DHR. La mise aux normes du stade est certainement nécessaire. Mais qui peut croire que l’aménagement du synthétique, critiqué hier par le bureau directeur, est la solution. Les aménagements soumis à quelques privilégiés sont incomplets et les coûts prévisionnels de cet investissement sont sous évalués.

Les difficultés budgétaires de l’ASE sont récurrentes et  Les comparaisons avec les clubs dits ‘’privilégiés’’ sont tendancieuses, elles n’apportent aucune solution durable. A ce propos la disparition éventuelle du  football de la haute ville souhaitée par quelques esprits brillants ne solutionnera pas le manque de subsides du club.

Depuis 80 ans, les ‘’JAUNE et BLEU’’ vivent des fortunes très variées… La poursuite de l’aventure est collective, dans le respect mutuel. Le bureau directeur doit être lucide et avoir le courage de regarder la réalité en face.      

 

Partager cet article
Repost0
13 juin 2010 7 13 /06 /juin /2010 11:09

domaine agricole 2

 

 

 

 Aujourd’hui encore, Etaples bénéficie d’un paysage agricole rongé chaque jour par l’urbanisation galopante.

La découverte du paysage rural étaplois s’effectue par un ensemble de chemins communaux qu’il devient dangereux d’utiliser, l’entretien de ces voies publiques est abandonné depuis fort longtemps.

 Il devient nécessaire pour le Maire de reconstituer le bon état des chemins afin de permettre aux cultivateurs d’exercer correctement leur profession mais aussi de facilité le déplacement de ceux qui souhaitent prendre le large ‘’de terre’’ pour un grand bol d’air et découvrir qu’ils ne connaissent pas très bien l’environnement verdoyant de la commune appelé à disparaitre au profit d’une industrialisation incertaine.  

Le chemin communal ?

Le chemin rural appartient au domaine privé de la commune. Il est ouvert à la circulation de tous. L’entretien des chemins ruraux ne figure pas au nombre des dépenses obligatoires, mais la responsabilité de la commune peut être engagée pour défaut d’entretien. De ce fait, il appartient au Maire en application de l’article L. 161-5 du code rural d’assurer la police de la circulation et de prendre toutes les mesures destinées à sauvegarder l’intégrité des chemins.

                                                                                                                         

 

 

Partager cet article
Repost0
8 juin 2010 2 08 /06 /juin /2010 11:30

 

Le dossier de révision simplifiée du PLU soumis à l'enquête publique cache la réalité . La réunion publique du 03 Juin 2010 en est la démonstration, il n'a échappé à personne que le contenu du dossier PLU n'avait que très peu d'importance, les élus ont fait en sorte qu'il soit impossible de poser des questions sur le fond .

L'aménagement d' Opalopolis a monopolisé l'ensemble de la soirée . Il apparaît très clairement que ce dossier a mobilisé de nombreux moyens et beaucoup d'énergie . Il est probable qu'à ce stade le programme ne peut plus être abandonné . Il faut coûte que coûte réaliser le parc d'activité dont les études et les documents du PLU sont financés et conçus par l'aménageur . De ce fait il y a conflit d'intérêt; l'impartialité ne peut pas être garantie! L'article L123-6 du code de l'urbanisme ne stipule-t-il pas que les documents d'urbanisme sont élaborés à l'initiative et sous la responsabilité de la commune ?

La procédure d'enquête publique arrive tardivement, elle apparaît comme un exutoire pour la population et une dérobade pour les élus .

Dans ces conditions, est-il utile de s'offusquer de l'exaspération exprimée par un étaplois!

Le Maire et le Président de la CCMTO(nous pouvons d'ailleurs nous interroger sur le bien fondé de sa présence) se devaient de le laisser s'exprimer et d'écouter la totalité des propos . Même si cette prise de parole pouvait agacer les élus et le maire en particulier .

Pour les promoteurs, le parc d'activité permet de donner du travail aux ETAPLOIS .Dans l'exposé d'Adévia, les créations d'emplois locaux envisageables liés au projet ne sont pas répertoriées .

Mettre sur la place publique l'arrivée de 1500 emplois n'est qu'une hâblerie destinée à jeter l'opprobre sur ceux qui émettent un avis différent .

L'intervention, intolérable d'un chef d'entreprise présent dans la salle, devait faire réagir le Président de la CCMTO, le Maire ou les élus de la majorité et de l'opposition(s) . Bizarrement, c'est le silence du pouvoir qui s'est imposé . . .

Les Etaplois devront-ils rester inscrits au chômage ?

Enfin, l'utilité de ce projet n'est pas démontrée, les dimensions économiques, sociales et écologiques ne sont pas vérifiées .

L'enquête publique dans son application se révèle un ALIBI DEMOCRATIQUE qui servira tout ''naturellement'' à donner un avis favorable malgré les imperfections du dossier qui pourraient aboutir à la probable illégalité de la procédure selon le directeur départemental des territoires et de la mer .

Partager cet article
Repost0
4 juin 2010 5 04 /06 /juin /2010 15:15

 

Le jeudi 03 juin 2010, le maire a convié la population à une réunion publique d'information sur la révision simplifiée du PLU . Une cinquantaine de personnes ont répondu à cette invitation .

Le document du PLU aura été le grand perdant de cette soirée . Pouvait- il en être autrement ? Assurément, non!

Le Maire d'Etaples n'a pas maitrisé les débats . La soirée s'est transformée en opération de séduction animée par le Président de la CCMTO, Adévia et Boulanger .

Les trois heures de réunion ont été consacrées à l'exposé du contenu du parc Opalopolis .

Ce projet fort attrayant semble disproportionné par rapport à la réalité économique et aucune étude de faisabilité et de prospective ne permet d'envisager sa réussite .

Le taux de chômage important avancé par le Président de la CCMTO n'a pas convaincu un industriel présent dans la salle . Ce chef d'entreprise s'étonne que le projet ne comporte aucun volet formation . Pour ce patron: ''il n'est pas question de recruter des chômeurs ni de procéder au débauchage du personnel de Valéo'' . Le propos est clair! Le personnel qualifié sera recruté à l'extérieure d'Etaples, la conséquence immédiate sera l'aggravation des inégalités sociales de notre territoire .

Alors, n'en déplaise au Maire, lorsque le conseil municipal aura adopté la révision simplifiée du PLU, comme pour la ZAC de Prés,la ville d'Etaples aura abandonné la gestion du patrimoine foncier et de l'aménagement de la zone industrielle, Pardon, ''du parc d'activité économique'', à Adévia . Les élus étaplois ne pourront plus influer sur les évènements .

Le paysage est un élément important de la qualité de la population il constitue un milieu de bien être social . Avant de procéder au vote les élus sont en mesure de s'interroger sur les enjeux et d'exiger des réponses du maire .

Nous devons tous, propriétaire foncier et agriculteurs garder en mémoire que les décisions d'aujourd'hui peuvent demain provoquer des catastrophes naturelles . img232

Partager cet article
Repost0
31 mai 2010 1 31 /05 /mai /2010 11:31

 

C'est en Mars 2009 que le conseil municipal a décidé l'installation d'un dispositif de vidéo protection . 14 mois se sont écoulés,aucune question sur le sujet lors des séances de conseil . Aujourd'hui, les caméras fleurissent à différents endroits de la commune .

L'opposition(s) s'offusque dans la presse mais elle n'apporte aucune réponse aux interrogations des étaplois .

Le maire et l'adjoint en charge de la sécurité, avec ce matériel, souhaitent certainement améliorer la sécurité des personnes et des biens, lutter contre le sentiment d'insécurité: Mettre en place un dispositif de surveillance sans concertation préalable avec la population ne semble pas correspondre avec l'impératif du respect des libertés publiques et individuelles .La ville doit respecter les principes et les textes:

  1. l'article 8 de la convention européenne des droits de l'homme et des libertés fondamentales qui dispose que toute personne a droit au respect de la vie privée et familiale, de son domicile et de sa correspondance .

  2. L'article 11 de la convention protège le droit à la liberté de réunions et d'associations .

  3. La constitution de 1958 et le préambule de la constitution de 1946 ainsi que la déclaration des droits de l'homme .

  4. L'article 10 de la loi 21 Janvier 1995 .

  5. la loi informatique et libertés du 06 Janvier 1976 .

  6. le décret du 17 octobre 1996 .

 

Le conseil municipal pourrait s'interroger et émettre un avis :

  • une liste des principaux secteurs placée sous vidéo-protection sera-t-elle mise à la disposition du public ?

  • Une information claire et permanente sur l'existence du système vidéo-protection sera-telle mise en place ?

  • Une information précise sur l'autorité ou le responsable du système sera-t-elle diffusée ?

  • Les prescriptions de l'autorité préfectorale sur touts les précautions utiles quand à la qualité des personnes chargées de l'exploitation du système seront-elles respectées ?

  • Le citoyens aura-t-il un droit d'accès aux images ?

  • La création d'un comité d'éthique indépendant et respectant la pluralité est-elle envisagée ?

 

Le Maire et l'adjoint en charge de la sécurité feraient preuve de responsabilité et de respect vis à vis des Etaplois s'ils provoquaient une réunion du conseil municipal ou une réunion publique sur le sujet . DSCF0109

 

Partager cet article
Repost0
30 mai 2010 7 30 /05 /mai /2010 22:42

 

Depuis de nombreuses années, notre cité est labellisée ville fleurit et sur le port le pavillon bleu claque au vent .

Que penser des dépôts sauvages qui parsèment la ville ?

La vidéo protection changera-t-elle la donne ... DSCF0093

Partager cet article
Repost0
28 mai 2010 5 28 /05 /mai /2010 19:04

 

L'estran demeure un espace de liberté qu'il faut sauvegarder . Le groupe de travail ''Usage de l'estran'' mis en place dans le cadre du projet d'une aire marine protégée doit veiller à l'inscription de cette notion dans les documents d'objectifs .

La pêche à pied récréative demeure vivace sur notre littoral . Elle se pratique sur le rivage de la mer sans le recours à une embarcation, cette coutume n'est soumise à aucune formalité administrative, sauf pour l'usage de filet qui nécessite une autorisation délivrée par les affaires maritimes . Des restrictions peuvent exister telles que la protection de la ressource et de la santé publique .

 

Ancrée à nos rivages depuis des siècles, la pêche à la crevette se pratique à marée basse à l'aide de ''Rets à Sauterelles'' . Cette image n'est-elle pas le symbole du développement durable ?

PARLONS CUISSON:

Vous mettez de l'eau dans un fait-tout, puis vous ajoutez une poignée de gros sel par litre d'eau, quelques feuilles de laurier et du thym . Portez le tout à ébullition . Vous plongez les crevettes, attendez que l'eau soit de nouveau en ébullition puis comptez trois minutes .

Vous étalez les crevettes sur une table, au grand air, laissez refroidir … Et bon appétit!

 

La cueillette de la salicorne, appelée la passe-pierre, est une tradition qui remonte à la nuit des temps . Ce cornichon du pauvre se développe sur un terrain salé recouvert régulièrement lors des fortes marées . La coupe s'effectue de fin Mai à fin Septembre lorsque la hauteur du plant mesure entre 6 et 8 centimètre .

COMMENT LA PREPARER:

Il faut d'abord laver et rincer abondamment à l'eau claire les salicornes . - - Comme les cornichons, les salicornes sont disposées dans un bocal rempli de vinaigre .

- Les salicornes peuvent être cuites . Vous prenez un fait-tout rempli d'eau, portez à ébullition et jeter les salicornes . Attendez que l'eau soit de nouveau à ébullition et laissez cuire pendant trois à quatre minutes, égouttez . Puis vous dégustez avec une noisette de beurre ou avec de la crème fraiche … Bon appétit!

 

L'aire marine protégée doit, si l'intérêt général prime sur le corporatisme, permettre la sauvegarde de nos traditions . crevettières sur la plage du touqet

DSC03512 -Medium-

Partager cet article
Repost0
27 mai 2010 4 27 /05 /mai /2010 10:34

 

Merci pour votre message .

Je suis parfaitement d'accord avec vous . Mon propos n'est pas d'opposer un club par rapport à un autre . J'ai omis de signaler le travail important réalisé en direction des jeunes, celui ci renforce certainement plus l'image du club que les petites phrases .

Bravo pour vos résultats . Rugby

Partager cet article
Repost0