Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 novembre 2010 4 11 /11 /novembre /2010 11:06

 SANS UNE POLITIQUE CULTURELLE FORTE LA COMMUNE N’A PAS D’AVENIR !

            Alors que la Région NORD PAS DE CALAIS complète l’offre culturelle des hauts de France par la réalisation d’un symbole de modernité, Le LOUVRE bis à Lens, parallèlement elle supprime la subvention allouée au fonctionnement de Maréis. Est- ce la raison qui incite la ville d’ETAPLES à remettre en cause l’activité culturelle de la cité des pêcheurs ?

            La gestion des structures de la Maison de la miniature, des musée de la marine et Quentovic, du chantier Leprêtre, de Maréis, de la bibliothèque, du salon peinture-nature, de la rencontre de sculpture contemporaine, de la musique communale, des Bons ’’Z’’ Enfants est-elle si exécrable pour que la municipalité et la majorité du conseil municipal réduisent ou suppriment les participations financières ?

 Naturellement, les associations qui perçoivent de l’argent public sont soumises à un contrôle. Cependant, inutile de fantasmer ou de parler d’économie, La part d’impôt consacrée à la culture est dérisoire …

L’article de la Voix du Nord du 28 Octobre 2010 consacré à ‘’l’avenir des musées pleins de richesses’’ n’apporte aucun éclairage sur la réalité culturelle de la commune. Pouvons-nous nous contenter de cette analyse sommaire teintée de provocation alors que toutes les études mettent en évidence la ‘’pauvreté culturelle’’ de la cité des pêcheurs ?

img307

’L’école des peintres est bien meilleure…’’ selon le président du conseil général qui annonce un possible futur musée dans un bâtiment propriété du département. Nul ne peut contester ce projet cependant force est de constater que ce musée se fera à l’écart sans se soucier de l’existant. Dès 1982 la ville d’Etaples met tout en œuvre pour renouer avec son passé prestigieux en créant le salon ‘’Peinture-Nature’’ dont le succès n’est plus à démontrer. En 1987 la commune s’associe au Musée de la marine afin de promouvoir l’ouvrage de Jean-Claude LESAGE : PEINTRES DES COTES DU PAS DE CALAIS.

L’art, quel qu’il soit est un des maitres piliers de toute civilisation et nous ne devons rien négliger pour favoriser son expression. Afin que la cité des pécheurs devienne une ville d’avenir il est nécessaire de poursuivre le ‘’chantier culturel’’ ! Celui-ci doit s’adapter aux exigences des élus à la condition de renouer les fils d’un dialogue respectueux des impératifs de toutes les parties.

Partager cet article
Repost0

commentaires

M
<br /> bonjour, peut être faut il expliquer aux membres de la majorité municipale que le mot culture ne veut pas dire plantations ou semences de blé ou d'orge mais bien de culture intellectuelle qui à<br /> l'aide d'outils pédagogiques tels que les musées servent à l'éducation et à la connaissance de tout un chacun.<br /> <br /> <br />
Répondre
J
<br /> <br /> Bonjour, je crois que nous sommes sur la mème longueur d'onde<br /> <br /> <br /> <br />