Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 octobre 2012 1 01 /10 /octobre /2012 09:24

OPALOPOLIS ! Les explications du Maire d’Etaples lors du conseil municipal de Septembre 2012 reprisent dans le compte-rendu accessoire des journaux locaux ne permettent pas à ‘’Monsieur Tout le monde’’ d’apprécier les raisons qui ruinent le projet Opalopolis.

 ‘’Pascal  BOULANGER a perçu une rémunération de 300 000€ sur trois ans pour rien’’. Cette rémunération a été approuvée par l’ensemble des délégués communautaires de la CCMTO.

Cette mission, en Aout 2011,  n’avait-elle pas été jugée contestable par le représentant de l’état ?  A cette époque, aucun conseiller communautaire ou élu étaplois n’a demandé d’explications.

En réalité, opposition et majorité sont impliquées dans ce mélodrame particulièrement  inquiétant pour les finances de la CCMTO et par ricochet celles des communes : depuis 1997, elles ont  accordé et cautionné 10 millions de crédit à ADEVIA ?

Le redimensionnement ou l’arrêt du programme initial d’Opolopolis pourrait engendrer de conséquences financières que ne semblent  pas apprécier les élus.

En effet, l’avenant N° 4 de la convention publique d’aménagement du  1er Mars 2010 prévoit : ‘’Article 4 : Modification de l’article 22 de la convention publique d’aménagement, le troisième alinéa est supprimé et remplacé par les dispositions suivantes : Si au contraire, les comptes définitifs sont déficitaires, le déficit sera à la charge du concessionnaire, sauf si ce déficit est imputable à des modifications d’opérations décidées par la collectivité cocontractante.’’

Passer d’un aménagement de 202 hectares à 70 hectares remet en cause le bilan financier de l’opération : Qui supportera le remboursement des emprunts pour les années à venir ?

La France traverse une crise économique grave et notre littoral n’est pas épargné.  Les élus doivent cesser de déguiser la réalité et admettre que l’aménagement d’Opolopolis, imaginé en 1997, est un échec.

                                               

 

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires