Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 septembre 2010 3 08 /09 /septembre /2010 19:04

port dEtaples 08.09 (2)

LE PORT d’ETAPLES et le projet SEDIMATERIAUX

 

          La recherche de solutions de traitements des sédiments de dragage est un enjeu qui doit permettre d’unifier l’ensemble des initiatives individuelles. En France, les sédiments de dragage représentent environ 60 millions de mètre/cube, la mise en terrains de dépôt de ces matériaux fait l’objet d’une réglementation de plus en plus contraignante.

          Le dragage d’approfondissement, d’entretien des ports et des estuaires est soumis à autorisation ou déclaration en application des articles L.214-1 à L.214-6 du code de l’environnement. Les matériaux extraits doivent se limiter au seul besoin du maintien du tirant d’eau nécessaire à la navigation, ils doivent être utilisés prioritairement à la sauvegarde du domaine maritime. Le surplus peut être commercialisé.

Chaque année, la Canche et l’estuaire emmagasinent environ 90000 mètre/cube de sédiments. Jusqu’à aujourd’hui, toutes les tentatives de désensablement du port et de la baie se sont soldées par des échecs.

           Le Conseil Général s’engage, semble-t-il, dans une démarche volontaire afin d’apporter une solution au phénomène de colmatage de la baie et de préserver la navigation en toute sécurité jusqu’au port d’Etaples. Ce projet présenté à Lille lors des journées nationales des 09, 10 et 11 Juin 2010 sur la gestion des sédiments de dragage portuaires et fluviaux est un descriptif sommaire des actions susceptibles d’être engagées.

          La zone d’étude retenue se concentre pour partie sur la rive gauche délimitée par le pont routier et la balise de signalement de digue N°3, sur la rive droite d’un secteur compris entre l’accès du ponton pêche et l’estacade du ‘’roulev’’.

          En Mai 2010, quatre prélèvements ont été effectués sur les deux zones. Les analyses attestent d’une bonne qualité du sédiment et  elles ne révèlent pas de trace notable de pollution. Les échantillons se composent pour la plus grande part de sables fins, de limons fins et grossiers, de sables grossiers et d’une faible part d’argiles.

          Aucun élément technique sur l’utilisation possible de ces matériaux en l’état ne figure dans le dossier…des projets à titre expérimentaux sont à peine esquissés.

          Sans certitude d’exploitation des matériaux dans le futur, il faut dans l’immédiat prévoir le stockage du produit de dragage.

          Deux Zones de stockages sont envisagées :

1)   5000 mètre/carré sur la rive gauche à proximité du pont rose.

2)   2000 mètre/carré sur la zone de stationnement des véhicules de marché près du pont SNCF.

EN CONCLUSION

         Le dossier Port d’Etaples présente des aspects intéressants, cependant la faisabilité de rendre les sédiments de dragage du port d’Etaples en matériaux consommables pour les travaux de voiries et de bâtiments n’est pas démontrée. port dEtaples 08.09 (1)Avant d’engager le million d’euros annoncé par le Président du Conseil général, je veux croire que les études seront finalisées. Les Etaplois ont en mémoire les 300 000 € gaspillés pour l’extraction de 12 500 mètre/cube de sédiments en 2008  déposés sur la rive gauche face au port de plaisance.

         Enfin, le choix de stockage préconisé dans le dossier ne parait pas judicieux. L’histoire de la baie et de la Canche démontre que le processus d’ensablement s’est accéléré avec les renclôtures successives. D’ailleurs les sédiments déposés en 2008 sur la rive gauche ont accéléré le comblement des pièges à sable…

 

Partager cet article
Repost0

commentaires