Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 septembre 2012 6 08 /09 /septembre /2012 20:12

Le port de pêche d’Etaples,

            patrimoine culturel et environnemental, est une richesse qu’il faut entretenir et animer. Il peut devenir une calamité s’il est laissé à l’abandon.

            L’espace maritime de l’entrée de l’estuaire au port d’Etaples, sous contrôle du Département du Pas de Calais pour l’emprise portuaire et de l’Etat pour le Domaine Maritime, est le blason naturel et d’avenir de la ‘’cité des pêcheurs’’ qu’il est indispensable  de sauvegarder. Cependant, il faut être lucide, les investissements réalisés par les décideurs pour le maintien  du caractère maritime de la Canche son un trompe-l’œil. De même, il est regrettable que la municipalité étaploise ne soit pas plus impliquée sur ce dossier. Par ailleurs, il suffit de parcourir le PADD approuvé lors du dernier conseil municipal pour constater que l’axe Canche est ignoré des élus.

            Le port de pêche, dénommé ‘’Perle de la côte d’Opale’’ par le précédent Président du conseil général, est devenu -aujourd’hui- la ‘’passerelle’’ de communication départementale. La campagne d’affichage du mois d’Aout sur le port d’Etaples est une tromperie : Depuis la fin des années 1990 le débarquement de la pêche à Etaples n’existe plus.

            Mon propos n’est pas de minimiser l’effort de reconquête de l’espace terrestre du domaine portuaire qui s’avérait nécessaire, mais le véritable enjeu est ailleurs : Sauvegarder le port de l’ensablement ?  

            ‘’Ici, le Département investit pour l’avenir du port d’Etaples’’, ce slogan était affiché sur les barrières de chantier de la Maison du port : Pour quel avenir ?

            Un curage ponctuel au droit de l’extrémité Nord du quai dont l’effet reste aléatoire et qui n’améliore en rien la navigabilité sur la partie du fleuve situé en Aval du pont rose.

            L’avenir passe par une prise en compte du phénomène naturel d’ensablement du lit de la Canche et du colmatage de l’estuaire ainsi que du transport des alluvions de l’Amont vers L’Aval par l’ensemble des  collectivités riveraines de la Canche. Sans volonté commune, nous verrons le lit de la Canche se rétrécir et les berges s’engraisser au détriment du lit majeur,  les conditions d’accueil de la plaisance se dégrader et peut-être subir le même sort que la pêche : La disparaition.  

            Ce patrimoine environnemental qui peut devenir un potentiel de développement majeur pour Etaples est totalement délaissé. Si aucun projet d’intérêt communautaire ne voit le jour, cet atout deviendra une calamité.

           

Partager cet article
Repost0

commentaires