Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
14 mai 2011 6 14 /05 /mai /2011 17:13

DSCF0967

LE COMPTE ADMINISTRATIF DE L’OFFICE  DU TOURISME .

 

Pour le premier trimestre la fréquentation de MAREIS serait en augmentation de 30%, c’est une information réconfortante, surtout, en cette période de turpitude… Qui fait d’Etaples la risée du Montreuillois.

 

Lors du dernier conseil municipal, les élus ont adopté les comptes administratifs et entre autre celui de l’office municipal du tourisme, les chiffres n’ont faits l’objet d’aucune remarque.

L’exécution du budget 2010 révèle en dépense une somme de 548103€ et en recette un montant de 568 576€ soit un excédent de 20 473€.

En dépenses de fonctionnement, les charges de personnel et frais assimilés (Chp. 012) représentent la plus grosse part. Cette charge apparait normale, L’office de tourisme peut être assimilé à une entreprise de service.

Par contre, les recettes de fonctionnement méritent quelques explications sur lesquelles les élus pouvaient s’interroger :

Ø Chp. 70 Ventes des services, du domaine…

L’article 7062, Redevances & droits des serv. à  caractère culturel présente une recette de 82 375 Euros, elle est le résultat des cumuls des revenus de chaque structure qui peuvent, sans autre explication, s’analyser comme suit :

1.    Les ressources propres de l’office (semaine du goût, location, peintres dans la rue…) à 4000 € (estimation).

2.    La fréquentation du mini golf génère peut-être un chiffre d’affaire de    1000 €.

3.    L’activité du chantier LEPRETRE rapporte environ 15000 €/an.

4.    Les mouvements du Roulev (23 réalisés en 2010) pour un coût moyen de 250 € par mouvement, la recette s’élève à 5750 €.

5.    Les ventes réalisées par la boutique de Maréis peuvent être estimées à 7000€.

6.     Déduction faite des recettes indiquées ci-dessus, le chiffre d’affaire des entrées de Maréis pourrait s’élever à 49 625 €. Le prix moyen par entrée est de l’ordre de 5 €, le nombre de visiteurs pour l’année 2010 s’élève donc à environ 9925 personnes…

 

Ø Chp. 73 Impôts et taxe

Il s’agit essentiellement de la taxe de séjour pour un montant de 13 685 €. En 2010 le taux moyen de la taxe était 0,70 € soit 19 550 nuitées.

Ø Chp. 74 Dotations et participations

Ce  chapitre s’élève en recette à 451 559 €. La principale dotation (subvention)  provient de la commune, elle représente 425 000 €… soit 94% du chapitre. La participation régionale a disparu et l’aide du département s’élève à 803 €, une misère.

Les investissements ne sont pas repris dans le budget. Pour que le compte de l’office soit sincère et transparent, il conviendrait d’ajouter les annuités d’emprunts (la part en intérêt et celle en capital). A combien s’élèvent-elles ?...

 L’analyse du compte administratif 2010 de l’office municipal du tourisme  permet de mettre à jour les contradictions du Conseil Municipal et du Maire qui mettent facilement en exergue le coût du terrain synthétique, la nécessité de la bibliothèque, les coûts de fonctionnement des Musées QUENTOVIC et de LA MARINE ou les déboires de la Haute Ville mais s’empressent de dissimuler aux Etaplois les réalités de fonctionnement d’autres structures.

Au lieu de ‘’claquer la porte’’ du conseil d’exploitation de l’office du tourisme, l’adjoint au tourisme aurait pu, comme les membres de l’opposition présents, demander les explications nécessaires à la compréhension du bon fonctionnement du Pôle tourisme, ‘’héritage ‘’ de l’ancienne majorité, qui  réunit l’office du tourisme, Maréis, le Chantier LEPRETRE, le mini-golf et l’exploitation du Roulev. Ce regroupement permet d’amalgamer les structures et de cacher la réalité d’exploitation aux Etaplois, ce camouflage semble satisfaire la majorité et l’opposition : Qui ne dit rien consent.

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

J
<br /> Mr, Bonjour, je suis tombé sur votre blog suite à une conversation avec un ami. votre blog est pas mal, il faut absolument le faire connaitre.<br /> cependant un bémol, sur le fait que vous précisez que l'adjoint au tourisme n'avait plus les moyens nécessaires à l'exercise de sa délégation, et je sais de quoi je parle car j'en ai eu les preuves<br /> entre les mains. court-circuitage, quand l'adjoint posait des questions, on allait voir le maire directement afin qu'il cesse de poser trop de questions: le résultat: retrait de délégation et<br /> démission.<br /> je tenais juste à préciser.<br /> <br /> Jacques<br /> <br /> <br />
Répondre
J
<br /> <br /> Bonjour jacques. Je ne dispose pas de l'ensemble des données du problème. Mon propos se limite a un simple avis, il est impossible de juger sur le fond chacun donne sa version. Le Maire me<br /> semble-t-il refuse le débat et la cofrontation: Peut être que ce comportement est un aveu.<br /> <br /> <br /> <br />