Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
19 juillet 2010 1 19 /07 /juillet /2010 15:05

Ignorer VALEO, c'est provoquer un préjudice social ...

voleo 18 07 2010.1

 

La révision simplifiée du Plan Local d’Urbanisme d’ETAPLES.

Pas de surprise : La révision simplifiée du PLU est passée comme une lettre à la poste au conseil municipal du 12 Juillet2010.

Le changement de zonage n’est pas le problème, le PLU applicable depuis 2005 prévoit cette possibilité. Par contre, l’orientation d’une ‘’urbanisation durable’’ échafaudée par les majorités successives depuis les années 90 aurait méritée une information plus exhaustive entre Collectivités et population.

Opalopolis, sac d’embrouilles garni par l’ancienne majorité et par le Président de la CCMTO a fait passer au second plan le véritable enjeu de la révision simplifiée du PLU : La cession pur et simple du foncier à la CCMTO et à ADEVIA. Le contenu du rapport du commissaire enquêteur pouvait retenir l’attention du Conseil Municipal : aucune réaction ! Les conseillers ont-ils pris connaissance de l’ensemble des observations du commissaire enquêteur ? Il est permis d’en douter…

Le contenu des pages 16 et 17 des conclusions motivées du commissaire enquêteur sont révélatrices de l’intérêt  des élus sur la réalité économique de la cité des pêcheurs : Valéo premier employeur de l’arrondissement ‘’ignorait l’existence de l’enquête publique. L’entreprise constate en général un manque de concertation des élus, elle souhaite être mieux informée’’. Bref, l’encerclement de l’usine par la ZAC des PRES et par le développement d’Opalopolis est préjudiciable au devenir de l’usine d’Etaples.  Ignorer Valéo au profit de la nébuleuse Opalopolis causerait un préjudice social sans précédent et une catastrophe financière pour les collectivités.

La dégradation de l’emploi dans l’arrondissement de Montreuil et plus particulièrement à Etaples est inquiétante : Le taux de chômage de la cité des pêcheurs s’élève à 20% : la faible qualification d’une partie de la population explique certainement ce résultat. Ce constat sert d’alibi, il permet aux décideurs politiques de prendre en otage le plus grand nombre des sans emploi pour imposer la réalisation d’un projet qui, en finalité, ne s’adresse pas aux chômeurs étaplois. L’annonce de la création de 1500 emplois n’est étayée par aucune étude.

Le procès verbal de l’enquête publique est riche d’enseignement, les élus locaux préfèrent jouer l’autruche. Entr’autres, le commissaire enquêteur conseille  ‘’à la commune d’Etaples d’être très attentive à tous risque de débordement financier ayant pour origine la complexité du dossier’’.

Chacun a la possibilité de se forger sa propre opinion. Les documents administratifs sont accessibles à tous en mairie d’Etaples. Mais attention la municipalité n’apprécie pas que les citoyens consultent les documents, tous les moyens sont mis en œuvre pour décourager les curieux.            

 

Partager cet article
Repost0

commentaires