Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 juillet 2012 6 21 /07 /juillet /2012 10:13

            La réalité économique du territoire  étaplois

            ETAPLES pâtit d’une mauvaise image. La ‘’Cité des Pêcheurs’’ avec un taux de 20% de chômage voit son économie s’étioler chaque jour.

            En ces temps difficiles, les conséquences sociales sont extrêmement mal vécues : Mais du social sans un support économique florissant donne de piètres résultats (il suffit de regarder les comptes du CCAS d’Etaples). Il faut garder en mémoire qu’à Etaples seul 30% de la population est assujettie à l’impôt sur le revenue. En clair, 70% d’Etaplois disposent d’un emploi à faible revenu qui couvre difficilement l’ensemble des charges du ménage ou vivent des minima sociaux (RMI, API, AAH).  

            Le Maire, vice président en charge du développement économique à la CCMTO, et les élus sont en position de faiblesse voir d’impuissance face aux difficultés économiques qui engendrent le mal être social : OPALOPOLIS est le symbole de l’échec du développement économique depuis 1995.

            La réussite économique passe d’abord par des investissements publics qui permettent à la commune d’asseoir sa notoriété. La structure budgétaire de la commune est déséquilibrée et les restrictions des dotations annoncées par l’état viennent compliquées l’équilibre des finances. Cependant, les élus devraient prendre le risque de proposer au lieu d’entretenir les rivalités mesquines qui animent le conseil municipal.

 la programmation d’aménagements alliant la restructuration du cœur de la cité, le sport, la culture, les loisirs de nature et du nautisme devrait permettre à Etaples de retrouver toute sa vitalité et permettre de maintenir le plus longtemps possible, au cœur de la cité, les visiteurs. La navigation à vue des élus ne fait qu’aggraver les difficultés commerciales du centre ville où la circulation et le stationnement deviennent difficiles.

            L’axe de la Canche doit s’intégrer dans un programme de reconquête de l’image de la ville qui permettrait la mise en place d’une politique touristique coordonnée entre la mer et l’espace de nature de la baie de Canche.

La seule action d’aménagement du port par le Conseil Général ne permettra pas un meilleur accueil des usagers navigants et des usagers terrestres.

Le port, le pôle gare devaient s’inscrire dans un programme plus large de restructuration du cœur de la cité.

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires