Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 septembre 2010 4 23 /09 /septembre /2010 18:10

 

armement aux hareng-2

 

La fête de la saint Michel et la saison du hareng deux évènements qui, en apparence, n’ont rien en commun. Pourtant, dans une époque pas si lointaine l’arrivée des manèges sonnait l’heure de l’armement des bateaux aux  harengs.

            Aujourd’hui, la pêche de ce poisson allongé aux couleurs de brun verdâtre au bleu foncé pour le dos et argentée sur le ventre recouvert de grandes écailles n’est plus la corne d’abondance de la flottille étaploise. Il est péché d’Octobre à Décembre le long de nos côtes. Le dicton affirme :’’ A la toussaint, hareng plein’’. Il s’agit du hareng ‘’bouvar’’, les femelles sont prêtes à frayer. La ponte effectuée, le poisson est vide il est dénommé hareng ‘’gais’’.

             Le hareng est présent dans les mers froides où il se déplace en grand banc compact. Le Jour ils vivent en eaux profondes, la nuit ils se rapprochent de la surface.         

Charles CROS en a fait un poème :

LE HARENG SAUR

Il était un grand mur blanc, nu, nu, nu,
Contre le mur une échelle, haute, haute, haute,
Et par terre un hareng saur, sec, sec, sec.

Il vient, tenant dans ses mains, sales, sales, sales,
Un manteau lourd, un grand clou, pointu, pointu, pointu,
Un peloton de ficelle, gros, gros, gros.

Alors il monte à l’échelle, haute, haute, haute,
Et plante le clou pointu, toc, toc, toc,
Tout en haut du grand mur blanc, nu, nu, nu.

Il laisse aller le marteau qui tombe, qui tombe, qui tombe,
Attache au clou la ficelle, longue, longue, longue,
Et, au bout, le hareng saur, sec, sec, sec.

Il redescend de l’échelle, haute, haute, haute,
L’emporte avec le marteau, lourd, lourd, lourd,
Et puis, il s’en va ailleurs, loin, loin, loin.

Et depuis, le hareng saur, sec, sec, sec,
Au bout de cette ficelle, longue, longue, longue,
Très lentement se balance, toujours, toujours, toujours.

J’ai composé cette histoire, simple, simple, simple,
Pour mettre en fureur les gens graves, graves, graves,
Et amuser les enfants petits, petits, petits.

 

CHARLES CROS

POURQUOI LE HARENG ROI ?

Depuis des lustres, il a marqué les mémoires : Haeran, haring ou Héring, pour tous, il est le Hareng Roi. Facile à conserver, ce prince de la mer a permis d’éviter la famine sur le littoral.

            Dès le moyen âge, le hareng est le produit de la mer le plus consommé, il est l’aliment essentiel les jours de Carême et d’abstinence qui représentent plus de 150 jours à cette époque. Ce poisson sert de monnaie d’échange dans les ports de pêche.

 Le hareng devient accessible au plus grand nombre par son prix bas rendu possible grâce au procédé de caque inventé par le hollandais Willem Beukelzoom vers 1380.

            La caque ?

La caque est une barrique où l’on entasse le hareng salé. A Etaples nos parents utilisaient une cruche en grès.

Avant d’être encaqué, le hareng est vidé et salé. Seul le pancréas demeure en place celui-ci continue de secréter des enzymes qui contribuent à préserver et à rendre plus goûteuse la chair du poisson.

            Comment est-il-péché ?   

Traditionnellement, le hareng se pêche au moyen de filet maillant dérivant. L’évolution des bateaux de pêche permet d’embarquer des tésures. Les tésures sont des ensembles de filets dérivants mis bout à bout, elles peuvent atteindre plusieurs kilomètres.

Au début du XXe siècle la motorisation des chalutiers favorise la pêche au chalut de fond à grande ouverture qui laissera la place au chalut pélagique.

La surexploitation du Hareng débouche sur une crise qui éclate dans les années 1970. Une réglementation draconienne met fin à la ‘’moisson’’ de la mer, aujourd’hui l’apport du hareng est marginal.

Comment est-il transporté ?

Avant le rail et la route, L’acheminement du poisson vers les grands centres urbains est effectué par le Chasse marée, ancêtre du transporteur d’aujourd’hui. Le transport s’effectue par la mer ou par la terre

1.    Par la mer, des bateaux rapides relient les grandes cités portuaires : les premières autoroutes de la mer.

2.    Par la route, c’est un attelage de six  chevaux qui tirent une longue charrette avec ridelles montée sur deux grandes roues. Cet équipage se déplace à une moyenne de 14 Km/h.

Depuis 1991, l’évocation de la route historique des Chasses Marées est organisée au départ de Boulogne sur mer.

            Les Anglais, vers 709, ont proclamé ROI le Hareng. Durant tout le moyen âge il est le poisson de l’église. Dans la cité des pêcheurs, il était toujours fêté avant de procéder à sa moisson. La réglementation, la raréfaction de ce seigneur mais aussi le changement de comportement du consommateur ont failli mettre un terme à la fête, grâce à l’action des Bons ‘’Z ‘’Enfants d’Etaples la tradition se perpétue : Le HARENG ROI est honoré chaque année aux mois de Novembre.

   

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

F
Taormina sauveur qui était marchand de sallaisons au marcher<br /> <br /> Les pieds noirs de Bône<br /> www.denisdar.com/index.php?rub=fpn_map&ville=24<br /> Mon email : roger.aquilina@neuf.fr ...... Mon message : Bonjour, Je vous envoie le mon de la ville ou je suis nait:: Bône (Annaba). ...... J'ai habité rue Mesmer (en face du marchand de<br /> beignets!)puis au ... A BONE 1960 à 1963 + CEUX DU COLLÈGE MAX MARCHAND 1964 à 1967,AVEC COMME DIRLO Mr MAESTRACCI. ...
Répondre