Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
14 mars 2010 7 14 /03 /mars /2010 15:10

la canche et la baieLa CANCHE et la BAIE sont soumises, depuis toujours, aux contradictions des hommes:

Pour les uns, la sauvegarde de l'environnement est la priorité, pour les autres, l'option économique (urbanisme, industrialisation, tourisme...) est préférée. 

Ces deux points de vue sont difficilement conciliables.

L'orientation de l'estuaire, comme toutes les baies picardes, favorise le colmatage. Il s'ajoute à ce phénomène naturel l'intervention humaine qui,  semble-t-il, accélère le processus.                    Les renclotures successives réalisées au fil du temps ont restreint le lit majeur de la rivière. Elles réduisent le volume d'eau entrant lors de la marée, la slikke et le schorre sont seulement recouverts lors des marées de vives eaux. Le schorre se transforme en pâturage(les prés salés). Lors du reflux de la marée, la masse d'eau devenue insuffisante ne permet plus un auto-nettoyage de l’estuaire (l'exemple de la baie du Mont St Michel est une bonne illustration) .                                                                                                                                                                                                

Mal endémique, l'ensablement de la baie de la baie de Canche s'accélère avec la percée de la digue réalisée en 1908 afin de répondre aux besoins de la navigation à voile. En 1924, un quart de la surface de la baie disparaît avec la réalisation de la rencloture nécessaire à la construction du champ de course et de l'aéroport du Touquet … L'accès au port de pêche se complique.

La création de digues submersibles, dès 1853, permet d'augmenter la durée de navigabilité sur la canche et une amélioration sensible de l'accès au port. Les crédits nécessaires pour l'entretien des ouvrages n'ayant jamais été autorisés : L’efficacité de la canalisation de la rivière se révèle rapidement inefficace et inutile dans la durée.

La tentative d'amélioration de l'accès au port lancée en 1994 par le département n'aboutira pas. Le Maire du Touquet relaie la grogne des plaisanciers de la base Nord et il obtient la suspension des travaux. A ce jour (Mars 2010), l'opération de percement du banc du pilori n'a pas repris ...

La baie, sans cesse agressée, a failli disparaître avec la création du barrage et les projets immobiliers envisagés sur chaque rive dans les années 1960.

AUJOURD'HUI, LES DEPLIANTS TOURISTIQUES RECOMMANDENT CE PATRIMOINE NATUREL UNIQUE  DE LA COTE D'OPALE! 

Partager cet article
Repost0

commentaires