Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 juillet 2022 1 04 /07 /juillet /2022 15:50

Cette assemblée de Juillet 2022 sera, très certainement, la dernière présidée par Philippe FAIT parti bourlinguer sur un opulent paquebot. Le matelot espère poser son sac dans le carré des affaires économiques… La grande compétence dans le domaine des affaires économiques de Philippe FAIT n’est plus à démontrer : Chacun se souvient de  la virtuosité soutenue dans la gestion du dossier Opalopolis. Souhaitons bon vent au nouveau navigant.

              Ce conseil municipal porte les griffes du ‘’labelator-liquidator ».

              Et de six! Pavillon bleu,  quatre fleurs, commune touristique, villes et villages où il fait bon vivre, territoire engagé pour la nature et aujourd’hui, le label Accueil-vélo.

              Cette annonce révèle encore et toujours le caractère bonimenteur du « labelator » incapable de donner une information complète. L’obtention de ce label fait l’objet d’une cotisation obligatoire de 200€ pour 3 ans depuis le 1er janvier 2013.

              Démantelé par le « liquidator » en 2015, le Musée Quentovic, installé dans deux hôtels particuliers du XVII siècle, n’accueille plus de public depuis cette date. Aujourd’hui, Philippe FAIT s’acharne à aliéner cette propriété communale.

Les biens patrimoniaux sont inaliénables, le représentant éphémère de la commune ne peut en disposer, ces biens ne sont pas à lui. Qu’importe, le « liquidator »  manipule sa majorité afin d’arriver à ses fins. Que restera-t-il du patrimoine étaplois dans quelques années ? Rien… Les Etaplois semblent méconnaitre le gâchis patrimonial systématique engagé par « liquidator ». Partout ailleurs, les communes se battent pour rénover et faire vivre leur identité historique. Faut-il s’étonner de cette casse systématique de notre patrimoine ? Non, Philippe FAIT n’est pas à son premier coup, n’est-il pas l’origine de l’échec du projet de construction du musée de peinture souhaité par le Département.

La commune peut-elle supporter le coût de 2 millions d’euros pour la rénovation de ces bâtiments classés ? Sans aucun problème, Etaples peut faire face. Là où il y a une volonté, les difficultés s’effacent !

Partager cet article
Repost0

commentaires