Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 mai 2022 3 25 /05 /mai /2022 17:46

                                 Comme l’hébergeur, la roulotte est à vendre.

 

Naturellement, je ne dispose pas d’une vérité absolue, mais, j’avais l’impression qu’une étrange atmosphère s’était emparée de l’assemblée au moment où les crises multiples que nous traversons devraient nous imposer une plus grande clarté dans le débat. Au contraire, tout semble confus et inconsistant.

La séance de conseil du 22 Mai 2022 a eu le mérite de mettre en évidence le manque de franchise extraordinaire et les embrouillements du magistrat étaplois sur les trois principales délibérations à l’ordre du jour. Bref, tout cet embrouillamini est complétement ouf, relou et chelou !

Complétement ‘’ouf’’, a création de l’association « baie de canche » ou comment se désolidariser de l’Agglo ! Le rassemblement des communes Camiers, Etaples et Le Touquet laisse présager la casse du « CNC » au profit du club du Touquet, l’appropriation par ville de la rive gauche de la canche du musée de la colonie des peintres d’Etaples…

Très ‘’relou’’, la délocalisation de l’école de voile au sein du « pôle tourisme-corderie » au motif « que les structures existantes au sein de l’école de voile ne sauraient répondre aux conditions d’accueil optimal des publics enfants… » Inauguré deux fois cette équipement ne correspondrait aux normes, bizarre ?

Cette délibération est un tour de passe-passe afin de tromper les services de la préfecture qui, j’ose l’espérer, ne seront pas dupe. La vérité est simple, l’espace de restauration de « la maison de la baie » situé dans une enceinte sportive est dans l’impossibilité d’exploiter une licence IV permettant la vente d’alcool.

De plus en plus ‘’chelou’’, « l’appel à manifestation d’intérêt » pour la cession du camping « la pinède ».

La vente de ce « bijou de famille », pour reprendre l’expression du maire, serait-elle en relation avec les difficultés financières de en plus persistantes qui circulent dans la ville ? Je reste  dubitatif quant aux explications oiseuses du maire qui ne permettent pas de définir clairement la situation pécuniaire communale.  Les rumeurs, bien que vraies ou fausses ont toujours été créées sur quelque chose d'existant, l’enfumage permanent du maire n’arrange rien. Demain, si la rumeur devenait réalité, ce sont les foyers assujettis à la taxe foncière qui paieront les errements de la majorité.

Partager cet article
Repost0

commentaires