Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 février 2022 4 10 /02 /février /2022 18:07

 Les médias locaux roulent, déroulent les informations balancées en loucedé  par le maire. La presse fait le job, elle rapporte : Arasement du giratoire du ‘’Pont Rose, plantation d’arbres dans le quartier de Rosamel, requalification du site des abattoirs, aménagement de l’entrée du centre-ville, un restaurant à la ‘’Maison de la Baie de Canche, des caméras de vidéo protection et des panneaux stop… Cette avalanche de nouvelles laisse penser que le changement c’est pour hier : Quelle chance !

La réalité est tout autre. Notre cité étaploise est la victime d’un ‘’vandalisme idéologique’’ qui détruit l’âme de la ville à grande vitesse.

Trois sujets, qui intéressent le quotidien des étaplois, échappe au dépointage radar de l’édile : l’arrêt de l’aide éducative scolaire, les fermetures de classe et l’arrêt du dispositif REP à Jean-Macé et Jean-Moulin ainsi que la verbalisation outrancière de la place du Général De Gaulle et de la rue de Rosamel.

Ce matraquage des automobilistes réalisé deux fois par jour, à la demande expresse du maire, est une perfidie. Elle a pour objectif de raréfier le stationnement sur la place afin de démontrer un surnombre d’emplacement de parcage qui justifiera le verdissement.

Lorsque vous interrogez le maire sur le sujet, narquois, il répond « HOoo, ce n’est pas moi ; c’est l’adjoint à la sécurité. Posez la question au bon monsieur sécurité, il répondra, d’un air agacé : Voyez le maire. Bref, la mayonnaise zizanie commence à poindre le bout de son nez.

 

Partager cet article
Repost0

commentaires