Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 novembre 2021 5 05 /11 /novembre /2021 08:39

« Qui fait toujours ce qu’il veut fait rarement ce qu’il doit »

L’installation de portiques rue O’BILLIET, à Etaples, avec une hauteur libre de 3,30m interpelle. Nouveau ‘’coup en douce’’ ou caprice ?

Les deux portiques seraient les supports d’une future pergola végétale. Une idée, somme toute sympathique ; La circulation rue O’BILLIET est difficile pour les camions. Ce nouveau ‘’coup en douce’’, sans information préalable, est contestable. Pour se dédouaner, l’oligarque étaplois objectera, très certainement, que l’espace public doit être partagé. Que celui-ci a été élaboré grâce à des réunions participatives qui n’existent que dans son imaginaire.   

Cependant, prenons garde, quand c’est flou, c’est qu’il y a un loup. Le désintérêt collectif pour la défense de l’intérêt général permet au maire étaplois la poursuite sournoise d’une restriction d’accès et de stationnement sur la place. L’idéologie de verdissement imposée de FAIT est rendu implacable grâce à l’effacement des contre-pouvoirs et à cette phobie de faire taire  toutes voix discordantes. Avant une interdiction de circulation à tous véhicules de la rue O’BILLIET, le plan de circulation du centre-ville doit être revu dans sa globalité en association avec l’ensemble des riverains.

Il nous faut résister aux foucades et a l’agitation permanente de celui qui fait ‘’rarement ce qu’il doit’’. Faire des choses pour vivre mieux à Etaples est une nécessité qui doit concerner tous les Etaplois, la culture est un des éléments indispensables à la réussite du mieux vivre ensemble.  

Reconnaissons que des efforts sont réalisés pour la valorisation de notre patrimoine, mais toujours avec des moyens au rabais et un manque de cohérence. Par contre, le magistrat ne lésine pas sur la magnificence pour ses caprices : Le plus beau marché de France, l’exposition GODON… Bref pauvreté pour l’un, débauche de l’argent de nos impôts pour l’autre.   

Fallait-il réaliser l’exposition GODON ? OUI !

Fallait-il déployer tout ce faste ? NON !

Il « fait rarement ce qu’il doit ». Pendant, qu’il déploie la gabegie pour le « carnet de voyage de GODON », le Touquet avec l’aide du Département met en lumière 70 œuvres de peintres étrangers présents à Etaples entre le XIXe et le XXe siècle. Chacun se souvient de l’indolence avec laquelle le Maire et sa majorité  du Conseil Municipal ont défendu le Musée des peintres sur le port étaplois.

Un seul constat s’impose, un immense fossé existe entre la politique implémentée de la majorité du conseil municipal étaplois et les préoccupations quotidiennes des Etaplois.

Partager cet article
Repost0

commentaires