Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 octobre 2021 1 04 /10 /octobre /2021 09:22

La ville d’Etaples silencieuse, peut-être l’effet covid, suffoque : Elle manque de brins d’air !  

L’oligarchie étaploise se comporte comme si elle ne voulait entendre que l’unique voix du ‘’timonier’’ reprise par un conseil municipal docile, des médias souvent complaisants et parfois une administration accommodante… Faire taire est l’obsession de ce pouvoir claquemuré qui est en dérive autoritaire.

              Dans notre cité portuaire, il impose ses certitudes et exclut les alternatives. L’absence de débats approfondis conduit aux excès et aux dépenses somptuaires : Multiplications d’espaces végétalisés puis laissés à l’abandon, expos tout à azimut dont les coûts sont cachés, véhicules de fonction dissimulés alors qu’ils sont interdits, fermeture autoritaire du camping ‘’la Pinède’’, services techniques et administratifs déstructurés… J’allais omettre guinguette, CNC, ludothèque, arasement du rond-point du pont rose, exploitation du Roulev, arbres rue de Rosamel, étalement urbain disproportionné, zone artisanale à l’abandon, extinction arbitraire de l’éclairage public, installation de ralentisseurs illégaux…

              Une évidence s’impose, l’atmosphère est malsaine. Insidieusement, la suspicion s’installe : elle gangrène le conseil municipal et accroit un regard défiant. La fermeture de la guinguette en est une illustration. Les services de l’état ont, enfin, sifflé la fin de la partie et assènent un désaveu cinglant à celui qui s’imagine que tous les excès lui seraient permis.

L’organisation de notre centre-ville doit être repensée, l’automobile et la mobilité douce doivent intégrer la réflexion globale d’un nouvel  aménagement urbain. Etaples-historique souffre de maux endémiques : la circulation et le stationnement. Les sournoiseries utilisées pour détruire le parcage de la place et des alentours immédiats sont hypocrites et malveillantes.

L’arasement du rond-point du Pont Rose est une des ‘’idioties’’ récurrentes du barreur. Une trop grande visibilité aura pour effet une accélération de la vitesse des véhicules. Sur le fond, il ambitionne copier le Touquet en installant comme amer au centre du Rond-point une œuvre de GODON.

La fresque de Victor HUGO, réalisée à l’angle de l’Avenue des travailleurs de la mer et de la rue de Camiers, est la touche finale de la restructuration du quartier réalisée dans les années 1980. Le travail de l’artiste est magnifique. Dommage que la présence d’une roue à aubes sur le bateau trahit l’illustration d’Achille GRANCHI-TAYLOR utilisée pour le poème « les travailleurs de la mer ».

 Mon propos est volontairement succinct. Il met en évidence les dérives jupitériennes du représentant de 20% de la population étaploise. Il est temps que cet élu claquemuré arrête de tout regarder d’en haut.  

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

J
exact et la liste n'est pas exaustive
Répondre