Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 mars 2021 6 20 /03 /mars /2021 09:19

Décidément, Etaples est une ville dépensière avec une gestion arbitraire. Lors du conseil municipal du 15 Mars 2021, la longue plaidoirie sur la gestion du port de plaisance de l’adjoint aux finances a impressionné la majorité.

              Le silence de l’opposition ne vaut pas acceptation. J’avais un doute sur la sincérité de ce plaidoyer : Je me garde d’intervenir quand je suis en proie au doute… J’ai vérifié !...  

              Le constat

Depuis de nombreuses années, les recettes du port de plaisance diminuent.

Le résultat de la section d’exploitation, au CA 2019, laisse apparaitre un déficit de 1973€. De fait, aucune épargne n’est disponible pour effectuer le prélèvement nécessaire au remboursement de la part en capital de la section d’investissement qui s’élève à 15 368€.

Le budget communal a abondé la section d’exploitation par le versement d’une participation de 12 450€.  Cette contribution comparée à celles versées à l’office du tourisme ou à MAREIS… Allons donc, il n’y a pas de quoi fouetter un chat. 

              Néanmoins, Dans l’idéal, il serait souhaitable que le budget du port soit équilibré. Mais, sans le port de plaisance, notre port d’ETAPLES n’aurait aucun intérêt.

              Que faire

              L’examen du CA 2019 au chapitre dépenses fait apparaitre deux lignes qui méritent d’être analysées : Les fournitures non stockables (eau, énergie) et la location immobilière.

              La location immobilière comprend la redevance départementale pour un montant, en 2019, de 17 965€. Cette redevance n’est pas une énormité comme semble le penser l’adjoint aux finances. Par ailleurs, Philippe FAIT, par souci d’honnêteté, aurait dû préciser que pour ce loyer le Département assure le dragage du port que la commune est incapable de réaliser.

              La facture d’électricité, pour l’adjoint aux finances poserait un problème. La ville va procéder à l’installation d’un compteur.

              Monsieur l’adjoint vous subissez les manigances de Philippe FAIT et du cercle restreint. Il est inutile de réinventer le fil à couper le beurre !

Les moyens de comptage de la consommation électrique existent depuis les années 2010. La véritable question est de savoir pourquoi cet outil n’a pas été exploité.

Pour mémoire, la concession de plaisance a été accordée par arrêté du 17 Novembre 2003, signé par le Président du Conseil Général de Pas de Calais Roland HUGUET. Un avenant N°1 à la convention a été signée le 06 Juin 2007 par Dominique DUPILET, Président du Conseil Général.

La concession a été consentie pour :

  • L’exploitation du port de plaisance
  • L’exploitation d’une école de voile
  • L’exploitation d’une vedette promenade
  • L’exploitation d’une zone de carénage

Cette convention devrait prendre fin de plein droit le 31 Mars 2024.

Partager cet article
Repost0

commentaires