Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 septembre 2017 3 27 /09 /septembre /2017 12:52

Conseil municipal du 26 Septembre 2017

 

            31 questions à l’ordre du jour, cinq rapports ont retenu mon attention.

            La motion favorable au maintien des dispositifs d’emplois aidés me permet d’expliciter ma position sur le sujet.

            Il est important de dissocier le fond et la forme.

            Naturellement, je réprouve l’annonce de sabordage du dispositif, à quelques semaines de la rentrée, qui a pris de court les collectivités locales, en particulier les communes et je m’interroge de l’impact social sur les familles. Mais, le naufrage était prévisible, dés 2015, le gouvernement avait prévu une réduction de la voilure des contrats aidés.

             Plus de 60 personnes bénéficient d’un contrat aidé dans notre ville. Ce chiffre ne figure pas sur l’état du personnel qui nous a été communiqué lors de l’examen du compte administratif 2016.

 Nous devons admettre que ces dispositifs financés par l’état sortent de la précarité, pour un temps limité, les plus démunis. Ils ne font pas sortir les personnes du chômage à la fin du contrat. Pour la commune, c’est avant tout, une opportunité de fonctionner au moindre coût et d’utiliser ce personnel comme variable d’ajustement.

 La réduction inopinée et l’émoi suscité révèlent une mascarade : Si les travaux confiés aux personnes en contrats aidés sont nécessaires à notre collectivité, ils doivent constituer un emploi pérenne rémunéré comme tel. Or, malgré la réduction de 10 emplois équivalents temps plein au CA 2016, les charges budgétaires demeurent supérieures à la moyenne de la strate.

Nous avons une difficulté de gestion des ressources humaines qu’il nous faudra régler en particulier sur la polyvalence et la mobilité interne du personnel dans un contexte budgétaire contraint.

 Néanmoins au vu du malaise social structurel et de la pauvreté économique de notre territoire, je souhaiterais que notre commune demande un moratoire sur l’application des contrats aidés afin d’élaborer un dispositif d’aide aux personnes réellement éloignées du monde du travail à la place du maintien des dispositifs d’emplois aidés.

La majorité a bien voulu -fait rarissime pour être souligné- retenir la proposition.

 

Pour les propriétaires étaplois dont les biens se situent entre le Canche et les voies ferrées, la commune est autorisée à imposer le ravalement des façades d’immeubles. Les explications de la majorité sur le sujet n’ont pas convaincu l’opposition.

 

 

Les Etaplois verront la facture d’eau potable diminuer à partir du 01 Octobre 2017. Le prix du m3 d’eau sera facturé à 0,30€ HT/m3.

Bien sur, inutile de faire la fine bouche, toutes les économies en faveur du contribuable sont bonnes à prendre. Un bémol, au 01 Janvier 2018, la compétence eau potable sera transférée à la CA2BM, J’ose espérer que cette aubaine d’aujourd’hui ne se transformera pas en arroseur arrosé…

 

Gare aux conséquences d’empilement des dépenses. La majorité nous saoule à longueur d’année avec le refrain : «y a pas de sou ». 950 000€ d’achats pour un ‘’Roulev'' et un bateau promenade ont été actés sans plan prévisionnel de financement…

Notre ''Tour EFFEL'' étaploise appelée à disparaitre ?

Partager cet article

Repost 0
jean-pierre antoine
commenter cet article

commentaires