Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 mars 2017 2 14 /03 /mars /2017 19:14

Le conseil municipal du Lundi 13 Mars 2017

 

A l’ordre du jour 24 délibérations.

Comme chaque année, préalablement au vote du budget primitif, le conseil municipal s’est réuni pour le Débat d’Orientation Budgétaire (DOB). Etape obligatoire dans le cycle budgétaire de la collectivité, il est la principale source d’informations des élus de l’opposition.

Afin de masquer son échec des trois années de son mandat, Philippe FAIT met en cause les gestions précédentes. Lors de l’assemblée générale du Club Nautique Etaplois, ce Monsieur affirme, sans vergogne, que la ville d’Etaples serait déficitaire depuis 30 années. Les manipulations et les niaiseries du personnage ne surprennent plus. Ne vous en déplaise, la cité étaploise n’a jamais été déficitaire !

La marge de manœuvre financière de la commune se dégrade depuis de nombreuses années. La détérioration budgétaire de la ville est le résultat des choix politiques de la majorité. Malgré les taux de fiscalité élevés, le potentiel fiscal par habitant est inférieur aux moyennes des villes de 10 000 à 15 000 habitants. Enfin, l’autofinancement, qui permet de rembourser la part en capital des emprunts était, en 2013, positif de 342 826€, insuffisant pour faire face au remboursement du capital de la dette qui s’élevait 1 212 020€. Le rapport d’audit Deloitte commandé par Philippe FAIT préconisait un renforcement de l’autofinancement… En 2016, l’autofinancement est négatif de -98 000€ et le remboursement en capital de la dette s’élève à 1 216 000€. ETAPLES continue de s’appauvrir ! Où se situe la maitrise d’une bonne gestion ?

Le dossier soumis au conseil municipal laisse imaginer que sa rédaction a été contrainte. Le document ne permet pas d’apprécier la réalité financière de la commune.

Le chapitre, les grandes orientations d’avenir, décrit des souhaits sur l’attractivité de la ville sur un air de déjà vu qui ne permettent pas de redresser la barre.

La note ne contient aucune analyse des dépenses (évolution des masses budgétaires, perspectives budgétaires, prospective budgétaire, la dette, la politique sociale, le logement, les budgets annexes). Aucun plan pluriannuel des investissements, un blackout sur l’entretien des équipements communaux dont certains attendent depuis prés de 30 années.

Aucune trace du devenir du Club Nautique de la Canche et de l’école Jules Ferry, du futur du Clos Saint Victor, de l’avenir du bateau ‘’Ville d’Etaples’’, du Roulev, du port de plaisance…

Silence radio sur l’état d’avancement du pôle gare dont la participation financière de la commune n’est pas définie. De même du dossier de réhabilitation de la pyramide n’est qu’au stade d’une demande de subvention au titre de la dotation de soutien à l’investissement local. Rien sur l’état des lieux des voiries, des engagements financiers d’investissement antérieurs.

Aucune communication sur Le domaine des Prés, sur la maison de la santé. L’aménagement de l’ancien dépôt des services techniques annoncé en grande pompe par Philippe FAIT est au point mort. Philippe FAIT cache la vérité, une canalisation d’eau serait à déplacer et la vente ne serait pas régularisée.

Le document ne respecte pas les directives du décret 2016-841 du 24 juin 2016. Le débat d’orientation budgétaire reflète le misérabilisme distillé en permanence par la majorité.

Partager cet article

Repost 0
jean-pierre antoine
commenter cet article

commentaires