Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 décembre 2016 2 06 /12 /décembre /2016 20:03

Pour ce dernier conseil municipal de l’année, 20 questions à l’ordre du jour.

            Cette dernière séance était placée sous le signe d’un illogisme flagrant. Petit à petit, le comportement insidieux de Philippe FAIT se dévoile. Etaplois vous connaissez la ritournelle « y a plus d’ sous », cette jérémiade parait, aujourd’hui, anachronique.

            La délibération N° 7, Décision modificative n°1 – Budget principal : Les ajustements budgétaires de ce lundi soir montrent aux Etaplois que le budget primitif 2016, proposé par Philippe FAIT, manquait de sincérité.

            La tromperie la plus marquante, c’est l’octroi supplémentaire de 160 000€ - sans commentaire - au CCAS. Cette subvention d’équilibre porte à 950 000€ la participation communale au fonctionnement du CCAS.

            Naturellement, la recherche du bien commun n’est pas la particularité d’un groupe, elle nous anime tous. Elle nous conduit à écouter les personnes en situation de réelle précarité, sans oublier ceux qui fuient leurs pays à cause de la guerre, la misère, de la violence. Dans l’exercice de mes responsabilités, je contribue -J’ose le croire- à l’édification d’une société plus juste, plus humaine plus accueillante et plus fraternelle.

Je crois à une politique sociale de qualité qui ne parait pas exister au sein de notre commune. Etaplois, vous êtes en droit d’être informé sur l’utilisation des 950 000€ provenant des impôts payés par chacun d’entre nous… Pour les explications, il nous faudra attendre.

La gabegie financière se situe dans les propositions, sans stratégie de long terme, de la section d’investissement. L’achat d’une balayeuse, d’un coût de 150 000€, financé par un emprunt réalisé auprès du crédit agricole pour une durée de 15 années. Cette acquisition est certainement justifiée, la propreté de la commune laisse à désirer… Mais, la ville possède déjà une balayeuse acquise en 2007 pour une valeur de 91 000€ qui reste à rembourser. Réponse du Maire et de l’adjoint aux travaux : ce n’est pas nous, c’était avant… La balayeuse a été mise au rebut faute de mécaniciens compétents selon les explications de l'adjoint aux travaux (?). Mais bien sûr, avant cette majorité, Etaples était dans le néant ! Bref, chaque Etaplois comprendra que la gestion de la commune pose problème et chaque Etaplois doit s’interroger du départ prématuré du Directeur financier. 

Préparer l’avenir ne se limite pas dans le fol espoir de l’obtention d’une 4ème fleur.  

Partager cet article

Repost 0
jean-pierre antoine
commenter cet article

commentaires

jean-pierre antoine 11/12/2016 14:22

Bonjour. Petit à petit la réalité s'impose.

alain 08/12/2016 19:07

effectivement le maire manque de sincérité et ne donne pas toutes les informations ou alors celles qui lui font plaisir
je m 'explique :
je viens de recevoir ma facture d eau et surprise plus de relevé effectué par veolia mais une estimation de consommation " bien sur pas la plus basse " après renseignement auprès de veolia cela est normal car avec le nouveau contrat passé avec la ville de nouvelles clauses ont été mise en place " un relevé par an "
notre cher maire c est jeté des fleurs avec la baisse de l abonnement mais il a complètement oublier de faire part des nouvelles clauses qui ne sont pas la pour faire baisser la facture d eau