Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 novembre 2016 3 09 /11 /novembre /2016 15:37

La fin d’un cycle tactique qui consiste à considérer que nous serions -tous- prêts à éliminer notre sens critique et à gober toutes les digressions saugrenues véhiculées par une communication municipale excessive et ‘’un imaginaire rétréci’’. N’en déplaise aux responsables locaux, les Etaplois ont besoin de vérité !

            Pour la presse locale « la ville continue ses grands travaux ». Certes, des efforts sont entrepris, pour autant, assistons nous à des aménagements éléphantesques qui permettent de restructurer l’apparence générale de la cité, j’en doute.

            Sécuriser le passage des piétons sous le pont du chemin de fer par l’installation d’une barrière était nécessaire. Mais, aujourd’hui, l’étroitesse du trottoir est une entrave à la circulation des voitures d’enfants et des personnes en fauteuil…

             La pose de containers enterrés est une bonne idée, je n’étonne simplement des lieux d’implantation choisis par la municipalité. Par ailleurs, par souci d’honnêteté, Le maire aurait pu préciser que cette opération est intégralement financée par la CCMTO.

            Autre mensonge par omission, les travaux de rénovation du château d’eau du Rombly, qui n’est pas la propriété de la commune d’Etaples, sont totalement pris en charge par Véolia Eau.

            Informer est nécessaire. Mais l’information ne doit pas être tronquée ! L’installation des panneaux de signalisation des professionnels hébergés sur la zone du Valigot étaient nécessaires. Pourquoi taire aux Etaplois que les coûts de cette publicité ont été supportés par les professionnels, merci pour vos efforts.          

Avec l’Automne, à Etaples, les feuilles mortes se ramassent à la pelle. Qu’est devenu l’aspirateur à feuilles ?

Un fait divers très regrettable sur les Boulevards Descelers et Impératrice révèle la dangerosité de la circulation piétonne ainsi que l’utilisation des terrasses sur les trottoirs.  Réaction immédiate du Maire et de l’adjoint à la sécurité : L’un assure avoir fait démonter les terrasses et l’autre propose une intensification des contrôles… Bref, comprenez, ce n’est pas à cause de nous si…

En réalité, la municipalité n’a pas voulu investir un seul Euros dans le réaménagement des Boulevards. Faute d’une réelle politique d’aménagement et ‘’d’un imaginaire rétréci’’, Etaples a raté une véritable mise en valeur de son ‘’front de mer’’.

De même, l’abandon de la réalisation du musée des peintres de la côte d’Opale réduit le lien inédit de la cité des pêcheurs avec l’art et les peintres qui sont toujours nombreux sur le territoire. De même, le désintérêt de la majorité pour l’école de peinture est un signe que la Culture, à Etaples, est reléguée au second plan.

Une communication municipale excessive et ‘’un imaginaire rétréci’’ sont contraires aux intérêts de la commune. Le besoin de vérité est nécessaire pour qu’enfin les Etaplois puissent retrouver l’espoir.

Partager cet article

Repost 0
jean-pierre antoine
commenter cet article

commentaires