Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 octobre 2016 3 05 /10 /octobre /2016 17:54

En toute sincérité, j’aimerais cesser de tirer sur l’ambulance Philippe FAIT ainsi que sur cette majorité pour qui toutes les contre-vérités sont permises pour rester dans l’entre-soi et pratiquer sans vergogne le populisme relayé par les gesticulations autorisées du Monsieur l’adjoint à la sécurité.

A Etaples, le débat est souvent, pour reprendre les propos de Jacques CHIRAC, « un débat de va de la gueule »… ‘’Ça parle’’ au lieu de proposer des solutions au service de l’intérêt général. La majorité, au conseil municipal, oublie que la réforme territoriale et la loi « Notre » ont redistribué les compétences entre les collectivités.

Changer la ville a toujours été, pour moi, une priorité. Cette volonté peut paraitre une évidence, mais le partage de l’espace public n’a rien de spontané. J’avoue ne pas comprendre la communication intempestive de la majorité sur le sujet.

Les Etaplois, qui ont connu la restructuration du ‘’quartier des carrières’’, savent qu’il faut beaucoup d’efforts pour rompre avec les habitudes et agir pour que chacun laisse « sa place » à tout le monde. La reconquête du centre ville étaplois commence par une démarche d’expertise d’usage des habitants qui conditionne la réussite du projet : A ma connaissance cette démarche n’a pas été ébauchée.

Je suis persuadé que sans la ‘’connaissance des usages’’ et sans une appropriation forte du projet de la part des riverains et de l’ensemble de la population étaploise l’aménagement est voué à l’échec (Maréis, le Chantier Leprêtre, le domaine des prés, la politique de la ville sont des exemples de dossiers mal ficelés…).

Au fil du temps, Etaples a mué pour devenir un lieu de passage hostile aux piétons et aux enfants. Les petits étaplois perdent de en plus de terrains de jeux. A ce propos, il semblerait que des transactions soient envisagées en vue d’une cession du clos Saint Victor.

L’objectif chuchoté de Philippe FAIT serait de rendre la ville aux Etaplois en la rendant adaptée et accessible à tout le monde. Je souscris à l’idée de l’espace partagé développé par la majorité, encore faudrait-il que cette suggestion dépasse le stade de la communication sans suite.

Le « shared space » ou espace partagé avait pour ligne conductrice le réaménagement des lieux dans l’objectif que les habitants se réapproprient l’espace de la route.

En 2004, C’est l’union européenne qui a lancé le programme « Shared space » au sein du programme Interreg III. Seul les pays de la Baltique et de la mer du Nord ont intégré le projet. Le temps a passé, l’Union Européenne n’a pas, semble-t-il, suivi le projet, ce programme a, aujourd’hui, disparu des écrans radars.

Le pôle gare, aménagement structurant dans la reconquête du centre ville, est un échec. A ce jour, malgré l’engagement du Président de la CCMTO, le permis d’aménager n’est pas déposé. D’ailleurs les travaux ne peuvent commencer(?). En effet, l’opération n’est pas financée, le plan prévisionnel de financement, approuvé le 06 Avril 2012 par la CCMTO, est caduc : La loi « Notre » est passée ! La réforme territoriale interdit au Département de financer ce type d’investissement. Seule la Région des Hauts de France peut apporter une aide financière au travers des Fonds Européen de Développement Economique et Régional, cette participation peut atteindre 60% du montant de l’investissement. A la demande du Conseil Régional, la demande de subvention devra être déposée par la future communauté d’agglomération.

De même la remise en état du ‘’Roulev’’ ne peut pas bénéficier d’une participation financière de la Région. Eventuellement, les Fonds Européen pour les affaires maritimes et la Pêche pourraient être sollicité dans le cadre de l’amélioration de l’emploi et le renforcement de la cohésion territoriale. Encore faut-il que le dossier soit déposé !

Les 1ères assises de la plaisance et du nautisme se sont déroulées ce Mercredi, au Touquet, l’excellence des débats a permis de mettre en évidence l’importance de la filière pour la région. Il est regrettable, qu’à Etaples, le port de plaisance et le Club Nautique de la Canche soient délaissés et leur pérennité mise en cause par l’irresponsabilité de la majorité.

Chacun aura compris qu’aucun projet d’avenir n’est élaboré pour l’avenir d’Etaples.

Partager cet article

Repost 0
jean-pierre antoine
commenter cet article

commentaires