Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 septembre 2016 6 10 /09 /septembre /2016 13:15

En 1674, N. BOILEAU, le ‘’législateur de Parnasse’’ écrivait « Ce que l'on conçoit bien s'énonce clairement, et les mots pour le dire arrivent aisément. ». Le contre exemple de ce raisonnement est l’accouchement des réflexions estivales du 1er magistrat étaplois abondamment relaté par la presse.

« Donner à Etaples sa véritable place… » : Dixit le Maire d’Etaples, apparait circonspect. Décidément Philippe FAIT démontre, une fois de plus, ses incohérences… Lors du conseil municipal du 27 Juin 2016, une délibération sur le projet d’agglomération, élaborée par le président de la CCMTO, Maire du Touquet, a été présentée au conseil municipal d’Etaples. Je ne me souviens pas que le Maire ait formulé la volonté de modifier ou de préciser les termes de cette délibération. Par ailleurs, Philippe FAIT n’a pas à quémander un poste de vice présidence ! Dans les accords, un poste de vice président est octroyé, automatiquement, à la commune d’Etaples… De l’esbroufe pour impressionner ?

« J’ai (Philippe FAIT) demandé la vice-présidence développement économique » : Pour faire quoi ? Si cette vice-présidence n’est attribuée que pour flatter l’égo du Monsieur, cela ne sert à rien ou si cette fonction ne sert qu’à favoriser l’implantation de surfaces commerciales, à quoi bon. Le développement économique, pour notre ville au taux de 20% chômage, est d’une importance primordiale…

A ce jour, les décisions prises par la majorité sont décevantes. Par exemple, se réjouir que la Socarenam engrange des commandes et ne pas mettre les moyens nécessaires au bon fonctionnement du Roulev m’interroge sur la réelle volonté de développer l’économie locale.

Comme beaucoup d’Etaplois, je vois le cœur de la commune se dépeupler et perdre ses commerces. Je suis persuadé qu’il est possible de redynamiser pour inverser cette tendance mais, un simple ravalement de façade et quelques coups de pinceaux ne suffiront pas pour répondre aux nécessaires mutations économiques et sociales. Il faut redonner de l’attractivité au centre étaplois en l’adaptant au mode de vie d’aujourd’hui, il est nécessaire de prendre en compte la mobilité (Un plan de circulation au rabais est inutile) l’amélioration des logements, les services (Implanter une maison de santé à la ZAC des prés est une ineptie). Les déclarations tapageuses ne règlent pas le problème, elles sont inutiles.

Il n’existe pas de remède miracle pour redynamiser notre centre ville. Les solutions doivent être adaptées aux besoins locaux. Gagner le centre ville passe par un diagnostique des forces et des faiblesses de la cité, par une mobilisation de spécialistes, par l’élaboration d’une stratégie d’action.

La friche ‘’Kennedy’’ ne peut être traitée à part. Le centre nautique de la canche ainsi que l’école de voile doivent être intégrés dans la réflexion. Peut-être que le devenir du CNC est déjà scellé : Un transfert de la structure sur le Touquet.

Un grand musée d’histoire à la ‘’Corderie’’ : Peut être, quid de l’ancienne halle aux poissons ?

Il est inutile de jeter une bouteille vide à la mer, cet investissement de grande ampleur doit faire l’objet d’une réflexion et d’un avant projet sommaire. En effet, repenser l’aménagement de la ‘’Corderie’’, c’est, en aval : la réalisation d’un dojo, une salle de tennis de table, la construction d’une salle polyvalente, revoir la scénographie de Maréis qui a vécu, le rachat des surfaces inoccupées. La majorité doit dire clairement les choses. Mais, a-t-elle, seulement, connaissance des frasques du maire ?

Je pense que tout ce déballage est un fantastique exercice de manipulation et de communication ‘’à tout-va’’ qui ne trompe personne. Néanmoins, je suis persuadé et optimiste, il est possible de sortir de la léthargie le centre ville… Mais auparavant, il y a nécessité d’activer les dépenses nécessaires à la réflexion pour préparer, avec tous, un projet de ville sur les dix ou quinze ans à venir qui vise à revitaliser la commune et envisager l’avenir autrement.

Partager cet article

Repost 0
jean-pierre antoine
commenter cet article

commentaires