Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 septembre 2016 4 01 /09 /septembre /2016 15:11

Quand vient la fin de l’été, il faut tirer les conclusions de la saison touristique.

La période estivale n’a pas mis un bémol sur le ‘’gavage’’ permanent des informations politiquement correctes de la part des médias (Arrêtés anti-burkini, suppression de manifestations, docu-réalité « Rue des Allocs », les atteintes aux libertés et à la dignité, le brexit…). Cet afflux de nouvelles sature les têtes qui n’arrivent plus à faire la part des choses. Néanmoins, Juillet et Août 2016 resteront marqués dans la mémoire collective par les attentats sanglants de Nice et de Saint-Etienne-du-Rouvray.

Toutes ces annonces, répétitives et insidieuses brisent nos repères et nos certitudes. Elles semblent nous préparer psychologiquement à l’acceptation du communautarisme qui remettrait en cause le mode de vie à la française.

La conjonction de tous ces facteurs aura, très certainement, plombée la saison touristique française. La côte d’Opale sud n’a pas été épargnée.

La ville d’Etaples, qui s’enorgueillit de posséder plusieurs distinctions (Villes et villages fleuris, Pavillon bleu et la toute dernière, Commune touristique) est, elle aussi, confrontée à une érosion importante de la fréquentation.

Les pics de chaleur de cette fin de mois d’août n’ont pas incité les touristes à choisir la « cité des pêcheurs » comme lieu de villégiature. Le fleurissement des labels aux entrées de ville et un politique évènementielle de « bouts de chandelle » ne suffissent pas à faire d’Etaples une incontournable destination touristique.

Implantés aux entrées de la cité, depuis de nombreuses années, le label « villes et villages fleuris » devrait être une invitation à découvrir la cité. Le panneau franchi, la déception est grande, aucune couleur. Rien n’incite à faire une étape découverte de la commune !

Etaples est une ville fière et indépendante qui a besoin d’ambition. Notre ville est méconnue et pourtant, elle dispose d’atouts indéniables : le port, la baie de canche, la ceinture boisée, un riche patrimoine historique qui remonte au Paléolithique et des traditions ancrées dans les mémoires.

Le port, une propreté aléatoire, une odeur alléchante et une organisation anarchique, est dénaturé par une urbanisation outrancière. Une ballade en baie de Canche par le chemin des douaniers, mal entretenu, est une aventure qui rebute les marcheurs. Le patrimoine historique et maritime est galvaudé.

Il m’apparait nécessaire de mettre de l’énergie et sortir quelques sous pour l’économie culturelle et touristique. Sans réelle volonté, Etaples mutera en ville de passage.

Partager cet article

Repost 0
jean-pierre antoine
commenter cet article

commentaires