Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 août 2016 6 13 /08 /août /2016 17:37

Depuis des décennies, les pêcheurs étaplois vendent le produit de leur pêche directement sur le port. Cette tolérance remonte à 1652, l’époque de Colbert.

Jean-Baptiste Colbert était l’un des principaux ministres de Louis XIV. Il est contrôleur général de 1665 à 1683, puis secrétaire d’état de la maison du roi et secrétaire d’état de la marine de 1669 à 1683.

Après ce bref rappel historique, revenons à cette ordonnance de Colbert de 1652 sur l’occupation du domaine maritime qui permet de vendre le poisson, en direct, sur le quai. Ce privilège de distribution permet au pêcheur d’écouler une partie de la pêche sans obligation de passage par la halle à marée. Ce type de vente a toujours cours de nos jours, cette pratique commerciale appelée «à la pierre à quai » s’est modernisée. Elle a subit des évolutions liées aux normes d’hygiène et de sécurité, au confort des vendeurs.

Au 17ème siècle, la vente directe du poisson des pêcheurs était liée à l’obligation d’avoir le bateau au port et la vente devait s’effectuer à moins de deux mètres du bord de quai.

Aujourd’hui, la règlementation n’a guère évoluée mais n’est plus respectée. Afin de respecter les normes et de conserver cet attrait touristique, les collectivités ont investi dans la construction de halles, de cabanes ou d’étals couverts. A Etaples, c’est le département du Pas de Calais qui a réalisé la modernisation des points de vente, le choix s’est porté sur la réalisation d’étals couverts.

La vente directe de la pêche est une tolérance qui perdure depuis le 17ème siècle. Les pêcheurs sont libres d’écouler leur production sans un passage obligatoire à la halle à la criée de Boulogne sur mer. Cependant, ils ont obligation de débarquer le produit de la pêche dans un lieu agréé par la préfecture. Ce point de débarquement a pour objectif de garantir la qualité sanitaire de la marée, de connaitre les quantités débarquées et de normaliser les conditions de débarquement.

Par ailleurs, la possibilité de vente directe «à la pierre à quai » ne s’applique qu’aux bateaux de moins de 12 mètres. La commercialisation doit être réalisée uniquement par le pêcheur ou son conjoint dans le respect des normes sanitaires et commerciales en vigueur.

Enfin, le pêcheur doit respecter les contraintes d’affichage du poissonnier : Le prix, le nom commercial et le nom scientifique de l’espèce péchée ainsi que la zone de pêche.

Pour conclure, acheter les produits de la mer sur le quai d’Etaples est un plaisir qui permet de découvrir la saisonnalité des poissons. Cette vente à l’étal est un attrait touristique indéniable pour la cité des pécheurs.

Partager cet article

Repost 0
jean-pierre antoine
commenter cet article

commentaires