Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 juin 2016 2 28 /06 /juin /2016 14:19

28 rapports à l’ordre du jour. Les plats de résistance sont le compte administratif 2015 et le budget supplémentaire 2016.

En préambule, je précise que lorsque j’affirme que le budget présenté n’est pas sincère et véritable, il ne s’agit pas d’un procès en incompétence des services comptables. Par ailleurs, je pense que les moyens informatiques, mis à la disposition du service, ne sont pas adaptés au bon suivi de la comptabilité.

Mes remarques permettent de mettre en évidence les responsabilités et les équivoques du Maire qui est, seul, garant de l’élaboration du budget et de l’exécution de celui-ci sous le contrôle du conseil municipal. Conseiller municipal d’opposition, je continuerai à exercer ce droit et le comportement du Maire renforce ma conviction. En effet, l’obsession maladive du Maire, qui consiste à dissimuler la réalité des éléments budgétaires, est déconcertante ; il y a chez lui, me semble-t-il, une volonté de ne pas rendre transparente la comptabilité de la collectivité pour les non initiés.

La presse retiendra :’’A Etaples, un excédent de fonctionnement de 2 155 195€’’.

Cet excédent est-il le signe d’une gestion rationnelle ou les prémices d’une amélioration des finances locales ? Je ne le pense pas.

L’excédent de 2015 est artificiellement surfait, il s’explique simplement :

-Par les crédits annulés des dépenses de gestion des services qui représentent un total de 597 649€. Ils s’expliquent, entre autre, par le non versement de la participation communale de 270 000€ à Maréis. En outre, 197 275€, du chapitre charges à caractère général, n’ont pas été utilisés. L’entretien général de la commune laisse pourtant à désirer.

-En recette, l’excédent de 1 051 811€ est en partie dû à des régularisations de recettes de 2013 et 2014 pour un montant de 572 196€.

Sujet qui fâche : les indemnités des élus ! N’en déplaise à Philippe FAIT, depuis 2103, elles ont progressé de 10%. Il semblerait qu’il s’agisse de régularisation de charges sur l’année 2015. Ce dépassement substantiel de la dépense inscrite au BP 2015 aurait dû, dans un souci d'honnêteté intellectuelle et de respect du conseil municipal, faire l’objet d’une décision modificative du budget primitif approuvée par l’assemblée délibérante. La règle sincère et véritable n’a pas été respectée.

Enfin, la réduction de la dette : C’est la montagne qui accouche d’une souris, depuis 2013, l’endettement a été réduit de 3%…

En conclusion, la structure budgétaire est toujours déséquilibrée. Le prochain papier sera consacré au budget supplémentaire.

Partager cet article

Repost 0
jean-pierre antoine
commenter cet article

commentaires

jean-pierre antoine 30/06/2016 14:54

Il savoir garder le silence, l'avenir nous dira.

marie 29/06/2016 16:16

Bonjour, monsieur le maire est très en colère voir les échos et la voix du nord de mercredi 29 juin,il est très menaçant ,quand on a rien à se reprocher un tel comportement m'interroge ! mine de rien il vous accuse de menteur ,bon courage